Aller au contenu principal

Du nouveau dans la repro

La gestion de la reproduction du troupeau nécessite de l’anticipation. Une étude de l’Institut de l’élevage décrit les pratiques d’éleveurs reculant les mises bas et produisant plus de lait d’automne sans forcément désaisonner le troupeau. Cette pratique de mise bas tardive, de mars à juin, permet de profiter des grilles de paiement du lait intéressantes sans trop perturber le troupeau. Pour les éleveurs utilisateurs d’insémination animale, l’ombre d’une limitation de l’utilisation d’hormones pour grouper les chaleurs planent en Europe. Heureusement, la recherche agronomique s’y prépare en testant des protocoles d’insémination animale qui se passent d’hormones de synthèse. A l’avenir, la sélection caprine va aussi évoluer pour s’adapter aux demandes des producteurs. A moyen terme, de nouveaux critères de sélection comme le débit de traite ou les cellules pourront être pris en compte en attendant, à plus long terme, les espoirs de la génomique. Retrouvez toutes ces nouveautés de reproduction dans la revue La Chèvre n°287 de juillet/août 2008.

La gestion de la reproduction évolue avec la possibilité de retarder les mises bas et des inséminations avec moins d'hormones.
La gestion de la reproduction évolue avec la possibilité de retarder les mises bas et des inséminations avec moins d'hormones.
© Nicolas Bertrand/Inra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Contrôle technique du chargeur frontal ou du télescopique : une opération à réaliser soi-même
Machinisme
La vérification générale périodique (VGP) des chargeurs frontaux, télescopiques et valets de ferme est obligatoire dans les…
Quand le caillé est visuellement de qualité et que l'acidité est optimale, le fromager peut garder de côté du lactosérum qui servira à réensemencer du lait plus tard. © B. Morel
« Garder le meilleur de son lactosérum pour redémarrer la fabrication »
« Pour démarrer une nouvelle saison de production, ou en cas d’accident technologique, il est préférable d’avoir en stock du…
Lidl permet une valorisation à 790 euros les mille litres pour environ cinq millions de litres. © D. Hardy
Lidl et Soignon passent un accord pour du lait de chèvre à 790 euros les mille litres
L’enseigne Lidl et la coopérative Eurial poursuivent leur engagement pour la revalorisation du lait de chèvre. Quelques jours…
Franck Moreau, président de la section caprine d'Interbev. « La filière chevreau avance sur tous les fronts pour enrayer la crise : pratiques d'élevage, charte d'engraissement, présentation du produit dans la grande distribution... » © D. Hardy
Les équilibristes de la filière chevreau
La crise du confinement du printemps 2020 a cristallisé les tensions autour de la production de chevreau. Depuis, chevriers,…
Le nettoyage et la désinfection du tank à lait s'inscrit dans la logique de maintenir le lait aussi "propre" que possible sur toute sa durée de vie avant transformation. © B. Morel
« Nettoyer son tank participe à la qualité sanitaire finale du lait »
« Il y a de grandes similitudes entre le nettoyage-désinfection de l’installation de traite et du tank à lait, à commencer par…
Trois hauteurs d'auge ont été testées.
Les repas révèlent le caractère des chèvres
L’auge est un endroit de forte compétition pour les chèvres et la personnalité de chaque chèvre affecte son comportement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre