Aller au contenu principal

Hérault
Deux ex-ingénieurs font parrainer leurs chèvres

Du costume d’ingénieur aux bottes d’agriculteurs. À 27 ans, Simon et François, deux ex-ingénieurs héraultais amorcent une reconversion inédite : devenir chevriers.

Bonnet péruvien pour François, baton de berger pour Simon, les deux copains de 27 ans ont quitté leur boulot d’ingénieur pour fabriquer des pélardons.
Bonnet péruvien pour François, baton de berger pour Simon, les deux copains de 27 ans ont quitté leur boulot d’ingénieur pour fabriquer des pélardons.
© L. Capde

Du costume d’ingénieur aux bottes d’agriculteurs. À 27 ans, Simon et François, deux ex-ingénieurs héraultais amorcent une reconversion inédite : devenir chevriers.

Au centre du « business plan » de ce Gaec : le parrainage. « Les gens peuvent parrainer une chèvre pour 200 euros par an, en échange, on leur promet quinze fromages par mois », explique Simon. Dans le troupeau des biquettes dont ils ont fait l’acquisition il y a deux mois, un tiers des chèvres sont déjà parrainées. Elles s’appellent Farfalle, Gisèle, Boney M, Goulamas…

Un an après avoir quitter leur entreprise respective et après l’obtention de diplômes et formations spécialisés, les deux jeunes amis qui se sont rencontrés sur les bancs de la fac s’apprêtent à vivre leur rêve d’enfants. Dans quelques semaines, après les mises bas, ils produiront leurs premiers pelardons dans leur Ferme de l’Hort.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Alain et Léo Drochon travaillent en parfaite entente sur l'exploitation familiale.
« Produire les meilleurs fourrages pour nos chèvres »
Dans les Deux-Sèvres, Alain et Léo Drochon forment un binôme efficace sur l’exploitation familiale. Ils s’adaptent aux terres…
Christophe Lizot est lauréat 2021 du prix de la Fondation pour une Agriculture Durable de Nouvelle-Aquitaine grâce à son méteil qui améliore son autonomie alimentaire.
« J’ai remplacé toutes mes cultures de vente par du méteil »
À l’EARL des trois fermes, un couple d’éleveurs charentais améliore son autonomie alimentaire en remplaçant ses cultures de vente…
Les associations de défense des races, accompagnées par l’Institut de l’élevage, ont souhaité créer des références pour montrer que s’installer en race locale et vivre de ce type d’élevage c’est possible !
S’installer en races locales c’est possible !
Des références technico-économiques sont en cours de construction afin d’accompagner les porteurs de projet et éleveurs installés…
Les boucs vasectomisés permettent de détecter les chaleurs, une alternative aux tabliers, pas toujours simples à gérer au quotidien.
Tous gagnants avec le progrès génétique en filière caprine
La génétique est parfois vue comme réservée aux grands troupeaux livreurs ou résumée à la seule pratique de l’insémination.…
Temanuata Girard, vice-présidente de la région Centre-Val de Loire déléguée à l'agriculture et à l'alimentation, et Olivier Denis, président de l'AOP Pouligny Saint-Pierre ont signé le plan de filière local 2022-2026 à l'occasion des 50 ans de l'appellation.
Pour ses 50 ans, le Pouligny Saint-Pierre a mis les petits plats dans les grands
Premier fromage de chèvre à avoir obtenu une AOC en 1972, le Pouligny Saint-Pierre a réuni producteurs, affineurs,…
Les acteurs de la filière caprine vous donnent rendez-vous au Space
L’Anicap, l’interprofession nationale caprine, sera présente au Space à Rennes du 13 au 15 septembre prochains afin de promouvoir…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre