Aller au contenu principal

Des collégiens experts en dégustation au concours de Sainte-Maure-de-Touraine

Les jeunes jurés formés par l’appellation d’origine protégée décernent chaque année leur palmarès dans le cadre d’un concours qui leur est entièrement dédié.

Les jeunes se sont prêtés de bon cœur au jeu de la dégustation.   © T. Mirault
Les jeunes se sont prêtés de bon cœur au jeu de la dégustation.
© T. Mirault

Mathis, Méloee, Nathan, Alyss, Lali, Dylan,…. 35 collégiens ont été formés cette année et une vingtaine a délibéré samedi 4 juin dans la grande halle de Sainte-Maure-de-Touraine en Indre-et-Loire, saint du saint de l’AOP. Autour des tables, des jurés attentifs, concentrés maniant le vocabulaire acquis : tel fromage à la saveur « noisette », « poivrée » tel autre est plutôt à dominante « champignon ». D’autres reçoivent des adjectifs descriptifs moins flatteurs, « terreux », « charbon ». Chaque table désigne son champion, les élus se retrouvent en fin de course pour le superjury qui détermine le classement final et la médaille d’or. Daphné Haris-Béa, 13 ans en 5e au collègue Célestin Freinet désignée présidente du jury 2016 a proclamé les résultats en fin d’après midi le 4 juin dernier plaçant sur la plus haute marche du podium le fromage de Fabrice Barillet, éleveur à Sainte-Catherine-de-Fierbois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

La valorisation des chevreaux est toujours au cœur des inquiétudes de toute la filière avant le début de la campagne.
Incompréhensions sur les chevreaux
Alors que la campagne 2021-2022 va débuter, les relations entre naisseurs, engraisseurs et abatteurs ne semblent pas apaisées.
La distribution du fourrage est homogène et régulière le long de l’auge. © D. Hardy
Le robot distribue fourrages et concentrés à 750 chèvres
Au Gaec Verdon en Vendée, le robot d’alimentation de Lucas G est un investissement que les deux frères associés ne regrettent pas.
Les acteurs de la filière caprine ont jusqu'au 1er janvier 2022 pour mettre en œuvre la contractualisation écrite entre producteurs et laiteries.
L’accord sur la contractualisation en lait de chèvre étendu par les pouvoirs publics
2 600 éleveurs caprins sont concernés par cet accord interprofessionnel mettant en conformité la filière caprine avec la loi…
Les produits primés à découvrir au Space et au Sommet de l’Élevage
Les produits caprins primés à découvrir au Space et au Sommet de l’Élevage
Les salons reprennent, et avec eux l’occasion de découvrir les nouveautés côté équipement et services pour les caprins. Voici…
[Conseil] - Tarir ses chèvres sans stress
« Le tarissement, c’est une phase d’environ deux mois qui conditionne la réussite de la future lactation. Cette période…
Des bâtiments sains pour des chèvres en bonne santé
Des bâtiments sains pour des chèvres en bonne santé
Le bâtiment d’élevage, en tant que lieu de vie des caprins, joue un rôle essentiel dans la santé et le bien-être des animaux. C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre