Aller au contenu principal

Cap’2ER pour évaluer son impact environnemental

Un outil en ligne permet d’évaluer rapidement les impacts environnementaux positifs ou négatifs de son élevage.

Déjà employé dans les filières d’élevages bovins et ovins, l’outil d’évaluation de l’impact environnemental des exploitations de ruminants, Cap’2ER, se développe également dans la filière caprine. En effet, l’Anicap, l’Association nationale interprofessionnelle caprine, a initié en 2019 la mise en place de cet outil avec l’Institut de l’élevage. Les éleveurs caprins peuvent dès à présent réaliser leur autodiagnostic de niveau 1 sur une plateforme dédiée : http://cap2er.fr/Cap2er/.

Bientôt intégré dans le Code mutuel

Ce diagnostic gratuit et rapide (environ 30 minutes) est réalisé par l’éleveur lui-même. Il lui permet de bénéficier d’une première évaluation des performances environnementales de son atelier caprin. Plus précisément, il fournit à l’éleveur un document qui référence, sur deux pages, les données générales de son atelier caprin (informations sur le troupeau et les surfaces), les intrants consommés (concentrés, azoté minéral, électricité et carburant) ainsi que les contributions positives de son atelier (stockage de carbone, potentiel nourricier et entretien de la biodiversité). Ce diagnostic permet également, et surtout, d’estimer son empreinte carbone, sa gestion de l’azote, en évaluant ses pertes potentielles d’azote vers l’eau et vers l’air, ainsi que sa consommation d’énergie.

Cet outil constitue ainsi une première étape avant de réaliser, si l’éleveur le souhaite, un diagnostic plus approfondi à l’aide de l’outil de niveau 2 qui sera disponible en 2021. L’outil d’autodiagnostic Cap’2ER de niveau 1 figurera dans la nouvelle version du Code mutuel en cours d’élaboration au sein de l’Anicap. Notons que certaines entreprises laitières proposent déjà des outils de diagnostic carbone similaires à l’outil Cap’2ER de niveau 2. Il est prévu d’établir des équivalences entre ces dispositifs et l’outil Cap’2ER de niveau 2.

Dico

Cap’2ER

Cap2ER (Calcul automatisé des performances environnementales en élevage de ruminants) permet aux éleveurs de ruminants d’évaluer les performances environnementales et la durabilité de leurs exploitations. C’est un outil à deux niveaux :

Niveau 1 : une première étape pour sensibiliser et évaluer rapidement ses performances environnementales.
Niveau 2 : aller plus loin pour identifier des marges de progrès et construire des plans d’action avec l’aide d’un technicien. Une demi-journée est nécessaire pour réaliser ce diagnostic.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Marion Quenton et Lucas Honnoré ont réaménagé l’ancienne bergerie prévue pour 300 brebis afin d’y installer leur cheptel de 230 chèvres. © B. Griffoul
« Nous produisons moins de lait mais nous faisons plus de marge »
Les éleveurs font évoluer leur assolement pour renforcer l’autonomie alimentaire, quitte à baisser la production laitière. La…
L'éprinomectine dispose désormais de sa version injectable pour petits ruminants, plus efficace que le pou-on ou la voie orale. © D. Hardy
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Avec Eprecis, les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les…
La distribution à volonté au nourrisseur permet de gagner en temps de travail en optimisant l'astreinte alimentaire. © C. Boyer
Des concentrés à volonté pour les chevrettes
« Lorsque les chevrettes sont sevrées et qu’il manque du fourrage de qualité ou bien que les indicateurs de croissance n’ont pas…
Lidl permet une valorisation à 790 euros les mille litres pour environ cinq millions de litres. © D. Hardy
Lidl et Soignon passent un accord pour du lait de chèvre à 790 euros les mille litres
L’enseigne Lidl et la coopérative Eurial poursuivent leur engagement pour la revalorisation du lait de chèvre. Quelques jours…
Quand le caillé est visuellement de qualité et que l'acidité est optimale, le fromager peut garder de côté du lactosérum qui servira à réensemencer du lait plus tard. © B. Morel
« Garder le meilleur de son lactosérum pour redémarrer la fabrication »
« Pour démarrer une nouvelle saison de production, ou en cas d’accident technologique, il est préférable d’avoir en stock du…
Trois hauteurs d'auge ont été testées.
Les repas révèlent le caractère des chèvres
L’auge est un endroit de forte compétition pour les chèvres et la personnalité de chaque chèvre affecte son comportement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre