Aller au contenu principal
Font Size

Bien éduquer son chien de protection

Contre la prédation des troupeaux, les chiens de protection sont efficaces. Encore faut-il qu’ils soient bien éduqués.

L’éleveur qui souhaite se doter d’un chien de protection devra s’orienter, s’il préfère se charger lui-même de son éducation, vers un chiot né dans un troupeau et si possible issu de parents qui travaillent bien. Pour la protection d’un troupeau de chèvres, il vaut mieux que le chien soit issu d’un élevage caprin, afin qu’il soit familier avec l’espèce. « Il faut éviter de choisir les extrêmes, entre le chiot trop peureux et celui trop sûr de lui, qui sera difficile de garder auprès du troupeau », explique Rémi Bahadur, référent pour le réseau chien de protection de l’Institut de l’Élevage. Cependant, si l’éleveur a besoin de plusieurs chiens, il est plus intéressant de combiner des caractères différents. Le plus peureux sera très attentif à la moindre anomalie et le plus téméraire n’hésitera pas à sortir du troupeau pour pourchasser le prédateur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le système choisi pour le projet est type Centre Ouest, avec un troupeau assez grand et une livraison de lait.  © Idele
Une chèvrerie de précision pour demain
Après six années de travail mutualisé entre les différentes productions animales, les prototypes de bâtiments de demain…
La chèvrerie construite en 2016 intègre également la salle de traite et le séchage en grange, ce qui explique la hauteur sous plafond très importante. Cela est finalement satisfaisant, permettant une bonne circulation de l'air. © B. Morel
Dans le Nord, le déclic du bio
Antoine Deltour est chevrier dans le Nord. Il y a quelques années, il a eu un déclic et a décidé de convertir son exploitation en…
 © J. Jost
Méteils et prairie multiespèce : de savants mélanges pour les chèvres !
En diversifiant les espèces de graminées et de légumineuses, on renforce l’autonomie alimentaire des élevages caprins en …
Le lait français représente la moitié du prix de la bûchette de chèvre
Le dernier rapport de l’Observatoire des prix et des marges est plutôt optimiste pour la filière caprine.
Le concept One Health veut soigner l’animal pour soigner l’Homme
La crise du Covid-19 met en avant les liens entre santé animale et santé humaine. Le concept One Health ("une santé" en anglais)…
Les Français consomment le lait de chèvre sous toutes ses formes
FranceAgriMer a publié le bilan de la consommation de produits laitiers en 2019, document dans lequel les tendances d’achats, les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre