Aller au contenu principal

[Astuces] Du chariot d'intervention au bardage coulissant, toutes vos astuces caprines 2021

Aménagement d'une nurserie, bar à minéraux, chariot d'intervention, brosse pour que les chèvres se grattent... Toutes ces idées pour réduire la pénibilité et améliorer le confort des chèvres sont le fruit de l'ingéniosité d'éleveurs qui acceptent de les partager. Retour sur celles de l'année passée.

Dans chaque numéro de la revue La Chèvre, une astuce d'éleveur est présentée. Merci à eux de les partager !

L’astuce de Wilfried Falcotet, éleveur de 130 chèvres laitières dans l’Indre : "Notre coin chevrette comporte une aire spécifique pour le biberonnage, c’est-à-dire l’apprentissage de la tétée. Sur l’aire paillée, nous avons mis en place trois cases qui correspondent chacune à un jour de mise bas."

Hervé, Pierre et Baptiste Sorin, du Gaec Cabri'Hyaule à Val-Couesnon (35), ont 520 chèvres en lactation. Ils ont réalisé un bardage coulissant maison avec des plaques de polycarbonate translucides.

Olivier Danel, éleveur dans les Deux-Sèvres, a remporté le concours Capr'Inov & vous 2021 avec son chariot d'intervention.

L’astuce de Sylvain Puech, éleveur de 140 chèvres dans le Lot : "Plutôt que de jeter mes vieux balais cassés, j’ai récupéré les brosses et je les ai transformées en gratte-dos pour les chèvres."

L’astuce de Nathalie Monier, éleveuse de 350 chèvres Saanen dans le Cantal : "Mon exploitation se situe en zone de montagne, à 700 m d’altitude. Pour éviter que les abreuvoirs ne gèlent lors des grands froids, j’ai installé des lampes chauffantes."

L’astuce d’Estelle Habran et Yoann Wallraf, jeunes installés sur une exploitation de 21 chèvres en voie d’expansion dans l’Aude : "Nos chèvres étant cornues, il était impossible de garder un seau à minéraux en bon état. Nous avons essayé de suspendre les seaux pour limiter les dégâts, mais cela ne changeait rien. Nous avons donc décidé de fabriquer un dispositif de distribution par nous-mêmes."

Une fois par semaine, Mathilde Boulanger, fromagère fermière dans l’Yonne, fabrique des yaourts nature ou aromatisés à la vanille ou à la fraise. Pour cela, elle se sert de la cuve chauffante servant à la fabrication des tommes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

installé à Blou, dans le Maine et Loire, Laurent Ruau tire le meilleur parti des 115 ha de l'exploitation pour alimenter le troupeau.
« Je produis 9 000 l de lait par hectare de SFP avec 600 chèvres en bio »
Produire fourrages et concentrés pour 600 chèvres en bio avec un coût alimentaire réduit, c’est l’objectif que s’est fixé Laurent…
Hugues Girard fait confiance à ses légumineuses, ici du sainfoin, pour produire du lait en étant autonome en protéines.
Plus de 1 000 litres de lait en Provence grâce au sainfoin et à la luzerne
Dans les Bouches-du-Rhône, la Ferme du Brégalon compte sur le sainfoin et la luzerne fauchés et pâturés ainsi que sur l’orge…
Christophe et Simon Tardet, associés  du Gaec Les Caprins de St Martin, avec leur salariée, Clémence Albert, utilisent toutes les cordes à leur arc pour tirer le meilleur potentiel des terres et de leurs outils et être autonome à 100 % pour l'alimentation du troupeau caprin.
Moins de 300 kg de concentré par chèvre grâce aux prairies de légumineuses
À la pointe du marais poitevin, les trois associés du Gaec les caprins de St Martin élèvent 550 chèvres avec un coût alimentaire…
"Il manque aujourd’hui 90 à 100 €/ 1000 L pour les éleveurs caprins" alerte la Fnec
Il manque aujourd’hui 90 à 100 €/ 1000 L pour permettre aux éleveurs de tenir et de ne pas impacter irréversiblement les…
« Lorsque l’on est autonome, en cas de coup dur, on a un souci en moins si on n’a pas de charges alimentaires importantes », expose Christophe Favard, éleveur dans la Vienne.
Séchage en grange, maïs et méteil assurent 100 % d’autonomie pour 200 chèvres
Christophe et Nathalie Favard élèvent 200 alpines à Romagne, dans la Vienne. Installés sur la ferme familiale en 1998, ils ont…
La hausse des charges pourrait atteindre 122 €/1 000 L
Entre 28 et 122 €/1 000 L de hausse des charges en élevage caprin
La flambée des prix des aliments achetés, des engrais et de l’énergie pourrait entraîner une hausse des charges allant de 28 à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre