Aller au contenu principal

Soutien
Allégement des charges sociales pour les éleveurs de chèvres

Les éleveurs de chèvres les plus en difficulté devraient bénéficier d'allegement des cotisations sociales. Le ministre de l'Agriculture a également promis la reconduite du soutien de l'Etat à la promotion des fromages de chèvre.

L'Etat va dégager en 2013 un million d'euros "pour appuyer la mise en place d'actions structurantes". "Il y aura des moyens qui seront mis en plus sur la promotion et la structuration de la filière", a ajouté Stéphane Le Foll.
L'Etat va dégager en 2013 un million d'euros "pour appuyer la mise en place d'actions structurantes". "Il y aura des moyens qui seront mis en plus sur la promotion et la structuration de la filière", a ajouté Stéphane Le Foll.
© Jacques Denier/Parlement européen

Lors d’un déplacement en Deux-Sèvres le 16 novembre dernier, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé qu’un des trente millions d’euros de l’enveloppe MSA de prise en charge des cotisations sociales des agriculteurs en difficulté serait fléché spécifiquement sur la filière caprine. Cette enveloppe permet d’exonérer partiellement ou totalement les charges sociales des exploitants les plus en difficultés.

Les banques ont également été mobilisées pour assurer un traitement et un suivi individualisé de la situation des éleveurs les plus en difficulté et en particulier des éleveurs caprins. Il pourra s’agir de report d’annuité ou de consolidation de prêt. Le ministre de l’Agriculture avait saisi demandé début octobre à Bercy que « les services fiscaux fassent preuve de bienveillance pour ce qui est des délais de paiement vis à vis des éleveurs en difficulté ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Les constructeurs de bâtiments agricoles que vous auriez pu voir à Capr’inov
Malgré l’annulation partielle de Capr’inov 2020, les constructeurs de bâtiments agricoles font part de leurs offres de service et…
L'enquête d'Agrocampus Ouest met en lumière les limites ressenties pour développer le pâturage caprin : dépendance à la météo, sensibilité au parasitisme, gestion des lots, fluctuation de la qualité et la quantité, crainte de la listériose… © D. Hardy
Encore des freins à l’utilisation de l’herbe dans les systèmes caprins du Grand Ouest
La complexe gestion de l’herbe et du pâturage des chèvres rebute les éleveurs qui craignent des fluctuations et du travail…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre