Aller au contenu principal

Cash Investigation : comment Elise Lucet discrédite les aides de la Pac

« Agriculture : où sont passés les milliards de l’Europe ? ». Tel est le titre du prochain numéro de l’émission Cash Investigation diffusé le 7 juin sur France 2. Nous l’avons visionné en avance. Extraits.

Elise Lucet Cash Investigation Pac
Elise Lucet met en scène l'annonce de la fin des aides de la Pac dans le prochain numéro de Cash Investigation
© Capture d'Ecran France TV

« Les agriculteurs ne toucheront plus un centime de la Pac », déclare Elise Lucet dans un flash info exceptionnel sur le plateau du journal télévisé de France 2. « La colère monte devant le ministère de l’agriculture » poursuit-elle, donnant l’antenne à une journaliste sur le terrain qui montre le bureau du ministre dévasté, des feux allumés par les agriculteurs dans la rue… « Et ça ne va pas se calmer : 50% des agriculteurs vont mettre la clé sous la porte car elles seront déficitaires sans la Pac », poursuit Elise Lucet. Ainsi commence le numéro de Cash Investigation qui sera diffusé le 7 juin prochain à 21h10 sur France 2 (il est d’ores et déjà accessible sur France Tv).

Une mise en scène de mauvais goût que la présentatrice de l’émission interrompt après de longues minutes par ces mots : « la fin de la Pac n’est pas prévue pour demain : environ 55 milliards d’euros vont encore se déverser chaque année sur les terres de l’Union européenne ». Avant de préciser « mais bizarrement cet argent ne va pas toujours aux agriculteurs ».

S’ouvre ainsi le numéro de Cash Investigation qui décrit la Politique agricole commune (Pac), deuxième budget de l’Europe, comme une politique inéquitable, ayant peu d’influence sur la biodiversité et le climat et cible de diverses fraudes.

« Plus t’es gros plus tu touches »

© Capture d'écran France tv

Dans une première partie, l’émission de France 2 s’attache à montrer que « le Pac cake » (illustré par un gros gâteau bleu blanc rouge d’une valeur de 9 milliards d’euros annuels) est détenu à 80% par 20% des bénéficiaires. Cash Investigation fait témoigner Gwénael Floch, maraîcher bio à Maure de Bretagne (35) employant 6 salariés, qui avec ses 0,5 hectare ne touche pas d’aide de la Pac. « Que tu fasses de la qualité ou pas, que tu produises beaucoup ou pas, que tu emploies ou pas, peu importe plus t’es gros plus tu touches », commente la voix off de Cash Investigation qui dénonce le système d’aides à l’hectare à travers le témoignage de Benoît Biteau, agriculteur bio et député européen.

Dans le cadre de la nouvelle Pac, en application à partir de 2023, la France n’a pas choisi d’opter pour le plafonnement des aides à 100 000 euros par an déplore l’émission qui reproche à Julien Denormandie, ex-ministre de l’Agriculture, de ne pas avoir activé une aide de 38 millions d’euros pour les petites fermes. Tout juste, Cash Investigation précise-t-il qu’une aide spécifique sera accordée à 3500 petits maraîchers comme Gwénael Floch pour un montant de 10 millions d’euros par an.

L’émission d’Elise Lucet donne ensuite la parole à Aurélie Catallo, coordinatrice de la plateforme Pour une autre Pac, qui dénonce le fait que sur les 50 premiers bénéficiaires de la Pac (avec plus de 2 millions d’euros de subventions) il n’y ait pas un seul agriculteur. Sont mis en avant comme gros bénéficiaires : le Cerafel (détenteur de la marque Prince de Bretagne), Mum ! (marque de champagne de Pernod Ricard) ou encore le Conseil général de la Guadeloupe.
 

Dans le maquis corse des fraudes à la Pac

Deuxième partie de Cash Investigation : on suit la journaliste Véronique Blanc partie enquêter en Corse sur des histoires de fraudes aux aides Pac. « De l’argent public qui aurait été détourné et qui, malgré les alertes de l’Europe, n’a jamais été remboursé », dénonce l’émission qui suit notamment le procès de la famille du dirigeant de la FDSEA Sauveur Vallesi.
 

Verdissement ou greenwashing ?

Troisième partie : à travers les propos de Faustine Bas-Defossez lobbyiste européenne, directrice du programme agriculture du Think Tank Institut pour une politique environnementale européenne (IEEP), Cash Investigation critique la politique de verdissement de la Pac entamée en 2015 :

  • Le soutien au maintien des prairies autorise le retournement des prairies, moins bénéfique à la biodiversité selon les témoignages de Clelia Sirami, chercheuse à l’inrae, et de l’agriculture Serge Buffalan.
  • Les surfaces d’intérêt écologique (SIE) peuvent comprendre des cultures productives
  • Le mécanisme de diversification des cultures est du « greenwashing » selon le chercheur Vincent Bretagnolle du CNRS.


Cash Investigation reprend les conclusions d’un rapport de la Cour des comptes européenne selon lequel le verdissement de la Pac n’aurait suscité des changements de pratiques agricoles que sur 5% des surfaces européennes. Et Elise Lucet décide d’aller interroger la Commission européenne sur l’efficacité du prochain mécanisme d’écorégimes qui interviendra dans la nouvelle Politique agricole commune dès 2023. « Le verdissement de la Pac a eu un effet positif, mais est-ce que cela a engendré des changements drastiques sur la biodiversité ? Non c’est pour cela que nous allons changer le mécanisme dans la nouvelle Pac avec des règles beaucoup plus exigeantes » explique Pierre Bascou, directeur général pour l’agriculture et le développement rural à la Commission européenne, interpelé par Elise Lucet lors d’une conférence de presse.
 

L’accaparement d’aides par un milliardaire tchèque

Quatrième partie : le numéro de Cash Investigation sur la Pac se termine par une nouvelle histoire de fraude. Les équipes de l’émission se lancent sur la piste d’un milliardaire tchèque, Andrej Babis, élu Premier ministre en 2017. Son entreprise, Agrofert, qui dispose de 70 000 hectares, aurait touché 43 millions d’euros d’aides Pac en 2020 dont certaines provenant de terres usurpées, selon Cash Investigation. La Commission aurait réclamé la restitution de 18 millions d’euros, mais finalement ce serait le contribuable tchèque qui aurait payé la note.  

France TV incite les téléspectateurs à poser leurs questions avant la diffusion de l’émission.

Les plus lus

Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant et membre de l’Académie de l’agriculture.
Cash Investigation : « une émission truffée d’erreurs qui n’explique pas à quoi sert la Pac »
Avant la diffusion de Cash Investigation sur la Pac, présentée par Elise Lucet, l’agroéconomiste indépendant Jean-Marie Séronie…
Elise Lucet Cash Investigation Pac
Cash Investigation : comment Elise Lucet discrédite les aides de la Pac
« Agriculture : où sont passés les milliards de l’Europe ? ». Tel est le titre du prochain numéro de l’émission Cash…
alimentation animale
Plan de résilience agricole : l’aide aux éleveurs pour l'alimentation animale, mode d’emploi
Le guichet pour l’aide aux éleveurs confrontés à une hausse des coûts de l’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est…
Serge Zaka agroclimatoloque météo
Canicule 2022 : pourquoi le scénario de l'été 1976 se rapproche, selon Serge Zaka
La France connait cette semaine un exceptionnel épisode de canicule précoce après un début de printemps très chaud et sec. Un…
solagro
Pesticides : une carte de France des IFT publiée par Solagro
Quels pesticides ont été utilisés sur les surfaces agricoles dans votre commune ? Solagro et Ecotone proposent de le découvrir…
aide
Chèque alimentaire : un virement pour les plus précaires avant la rentrée
Elisabeth Borne, la Première ministre, a confirmé le versement d’une aide à la rentrée pour les personnes les plus modestes,…
Publicité