Aller au contenu principal

Concours Général Agricole
SIA 2024 : retrouvez la vidéo et le palmarès du concours de la race rouge des prés au Salon de l'Agriculture

Ce vendredi 1er mars 2024 au Salon de l’Agriculture, c'était au tour de la race rouge des prés de défiler sur le grand ring à l'occasion du Concours Général Agricole. Seize animaux reproducteurs étaient en lice, répartis dans quatre sections. Retrouvez les champions désignés cette année, le palmarès ainsi que le replay du concours.

Le Concours Général Agricole 2024 de la race rouge des Prés s'est tenu sur le grand ring vendredi 1er mars de 12h30 à 14h00. Seize reproducteurs ont été désignés pour cet évènement tant attendu, au Salon de l'Agriculture à Paris. Nathalie David et Pierre Debosque, tous deux éleveurs en Sarthe, ont départagé les animaux, répartis dans quatre sections. 

Pour cette édition 2024, les prix de championnat ont été attribués à Royale, appartenant au Gaec Brasseul Naveau (Sarthe) et à Riesling, détenu par l'élevage de Marie Andrée Douet (Maine-et-Loire).  

Le prix de championnat mâle est décerné à Riesling, né en août 2020. Ce taureau très bien racé, profond et doté d'un très bon bassin a convaincu les juges. À sa droite, Royale, née en février 2020 et suitée de Valet, a remporté le prix de championnat femelle. Sa régularité, sa ligne du dessus et son bel arrondi de culotte ont fait la différence. ©L.Pouchard
Royale, appartenant au Gaec Brasseul Naveau (Sarthe), a également fini première de la section des jeunes femelles. ©L.Pouchard
Dans la section des jeunes mâles, Spiderman, appartenant à l'EARL Clayes (Oise), a pris la première place du podium. Né en mai 2021, ce taureau s'est démarqué grâce à sa qualité de déplacement, sa longueur exceptionnelle et son superbe bassin. ©L.Pouchard
Riesling, appartenant à l'élevage de Marie Andrée Douet (Maine-et-Loire), a également fini premier de la section des mâles adultes, face à deux autres taureaux. ©L.Pouchard
Dans la section des femelles adultes, c'est Opaline qui a décroché la première place. Née en février 2018, cette vache appartient à Pierre Cherré (Sarthe). Son bassin, ses belles longueurs et sa finesse de cuir ont séduit les juges. ©L.Pouchard
La meilleure bouchère était aussi en présentation. Son propriétaire est l'EARL Gervais Antony (Maine-et-Loire). Elle a été achetée par le Super U à Plouharnel (Morbihan), le Leclerc de Saint-Pol-de–Léon (Finistère) et un restaurant dans la même commune. ©L.Pouchard

 

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères à Beaune le 17 avril

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel est mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

Légende
« Je conduis mes vaches gasconnes des Pyrénées à 100 % en IA et en système plein air »

Dans le piémont de la montagne Noire, Myriam Collignon élève une centaine de gasconnes des Pyrénées conduites en plein air et…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande