Aller au contenu principal
Font Size

Une très belle édition 2015 pour le festival de la viande d’Evron

La championne interrace femelle appartenant à Jacky Lelong, éleveur dans la Sarthe, a été vendue à Socopa Cherré pour le Super U de Noisy le Roy 18 euros le kilo de carcasse, soit 1 euro de plus que pour l’édition précédente.
La championne interrace femelle appartenant à Jacky Lelong, éleveur dans la Sarthe, a été vendue à Socopa Cherré pour le Super U de Noisy le Roy 18 euros le kilo de carcasse, soit 1 euro de plus que pour l’édition précédente.
© Festival de la viande d'Evron

Le festival de la viande d’Evron, en Mayenne,  s'est déroulé les 4, 5 et 6 septembre 2015. La    50e édition de la manifestation dédiée aux animaux de boucherie a tenu ses promesses avec 433 animaux présents dont 93 % vendus et un maintien des cours. « Pour la première fois, Bétail Goronnais et Bigard sont leaders des achats avec 100 animaux », note Jean-Yves Renard, président du festival. Suivent ensuite, Socopa avec 85 bêtes, SVA Intermarché avec 53 bêtes, LVM avec 40 bêtes, AIM Antrain avec 30 bêtes, Privileg avec 20 bêtes, Charal avec 17 bêtes, Super U Goron avec 15 bêtes et Super U Evron avec 15 bêtes également.

La championne interrace vache, appartenant au Gaec Coutellière (Mayenne), a été achetée par Super U Evron 13 euros le kilo carcasse pour un poids de 747 kilos de carcasse. Le champion interrace mâle a quant à lui été vendu au Leclerc de Rambouillet 11 euros le kilo carcasse. Il appartient au Gaec Bedel (Ille-et-Vilaine). « Par ailleurs, cette édition a été l’occasion de battre le record du monde de la plus longue brochette de viande, mesurant 206 mètres et 24 centimètres pour un poids de 400 kilos. Ce sont 140 bénévoles qui ont participé à son élaboration. Il a fallu 110 personnes pour la soulever. »

Le rendez-vous est donné à Evron pour le concours de Noël qui se tiendra le 5 décembre 2015.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande