Aller au contenu principal

Un salon de la contention à Bressuire dans les Deux-Sèvres

La MSA Poitou organise le 2ème salon de la contention le 19 mai sur l’exploitation du lycée agricole des Sicaudières à Bressuire dans les Deux-Sèvres.

Après une première édition réussie en 2018, la MSA Poitou renouvèle l’opération et organise le 2ème salon de la contention le jeudi 19 mai sur l’exploitation du lycée agricole des Sicaudières à Bressuire dans les Deux-Sèvres. « Le contexte sanitaire ne nous a pas permis de refaire une édition en 2020. Nous l’avons repoussée en 2022. Nous en avons ainsi profité pour l’étoffer », explique Raphaëlle Gonthier, conseillère au service prévention des risques professionnels de la MSA.

Ce second salon concerne désormais, en plus des bovins et des ovins, les équins, les caprins et les petites animaux (élevages avicole et cunicole).

Des conférences (utilisation du cheval pour aider à la manipulations du troupeau, mieux comprendre le comportement du troupeau pour faciliter le travail et le bien-être de l’éleveur) et des démonstrations (visites commentées des nouvelles installations du l’exploitation du lycée des Sicaudières, démonstrations de matériels et de pratiques : parage, tonte…) sur le sujet sont organisées.

Les participants pourront aller à la rencontre d’une vingtaine d’exposants, fournisseurs de matériels et d’équipements de contention.

Durant cette journée, les lauréats du concours trucs et astuces, organisé par le service prévention de la MSA Poitou en partenariat avec l’association Prévention et Santé en Agriculture Poitou, le lycée agricole des Sicaudières et avec le soutien de la Dreets Nouvelle-Aquitaine seront récompensés.

 

Un concours de manipulation et de contention

En parallèle de ce salon, se tiendra le concours national de manipulation et de contention des bovins à destination des jeunes des établissements scolaires. Une dizaine d’élèves, originaires de Nouvelle-Aquitaine, d’Occitanie, de Bretagne et Pays-de-la-Loire, participera à la finale nationale.

Ce concours se déroule en trois épreuves : une épreuve théorique sur le comportement des animaux, une épreuve de manipulation (interventions sur des animaux – attraper au lasso, faire un licol) et une épreuve de contention (faire passer des animaux dans un couloir, simuler une intervention).

« L’enjeu est à la fois pédagogique et préventif. Dans ce domaine, le matériel ne fait pas tout. Il faut savoir manipuler les animaux en toute sécurité et bien utiliser le matériel en question non seulement pour le bien de l’opérateur, mais aussi de l’animal. Les accidents restent réguliers sur des périodes de mise-bas, de reproduction ou lors de soins. »

Les élèves des Sicaudières pourront également s’illustrer durant le concours de communication organisé pour eux sur le thème de la prévention des risques lors de la manipulation et/ou la contention des animaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Le cheptel allaitant poursuit son recul sur les premiers mois de 2022
Au 1er avril 2022, le cheptel de vaches allaitantes était en recul de 2.9 % par rapport à la même date en 2021.
Anticiper un recul des disponibilités en paille en réalisant dès à présent un stock de plaquettes
Le bois plaquette a fait ses preuves pour confectionner la litière dans les élevages cultivant peu de céréales mais disposant de…
Contrôle par vidéo en abattoir : un bilan positif de l'expérimentation
Après deux ans d’expérimentation, les cinq abattoirs qui ont testé la vidéo dressent un bilan positif. Si sa mise en œuvre est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande