Aller au contenu principal

[Space 2021] Concours National Rouge des Prés : des champions largement mixtes

Dans le cadre du Space, le 14 septembre 2021, soixante-dix animaux Rouge des Prés triés sur leur niveau génétique ont concouru. Ont été placés sur le podium des animaux largement mixtes, bons bouchers.

Le concours était jugé par Didier Lhuissier, assisté de Thierry Jeanneteau. « Une conformation entre U- et U= est un minimum à rechercher en Rouge des Prés pour faire valoir la qualité organoleptique intrinsèque de la viande de notre race » estime Didier Lhuissier. « Il faut réaffirmer la conformation de la Rouge des Prés pour améliorer sa notoriété. Et ceci bien sûr avec le compromis nécessaire pour que les animaux présentent un maximum d’aptitudes fonctionnelles. »

Lire aussi : La Rouge des Prés s'affiche au Space 2021

L’harmonie et l’élégance des gagnants a souvent été notifiée. L’élevage David Cadet a réussi son concours avec une belle moisson de plaques : prix d’ensemble, prix d’élevage, trois prix de championnat et trois premiers prix.

La Rouge des Prés accède au label rouge APBA (Autre Pays des Bovins Allaitants)

Ce concours a aussi été l’occasion d’annoncer que la race Rouge des Prés accède désormais au Label Rouge. « Ceci permet de donner accès aux éleveurs situés hors zone AOP à un signe officiel de qualité supérieure, et à tous les éleveurs de prendre part au développement du Label Rouge dans le cadre du plan de filière » explique Stéphane Patin, directeur du Domaine des Rues. La Rouge des Prés rejoint pour ceci via l’ODG Agro Qualité le label APBA (autre pays des bovins allaitants) dont le cahier des charges initialement réservé à la race Blonde d’Aquitaine est étendu à la race Rouge des Prés.

L’association APBA a été créée en 2011 et s’appellait à ce moment Autre Pays de la Blonde d’Aquitaine. Elle était issue de la fusion des labels blonds de trois régions : Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charente. La sortie des premiers animaux de race Rouge des Prés sous Label Rouge est prévue dans l’hiver 2021-2022.

 

vente boucheres rouge des pres Space 2021

 

Une vente aux enchères de quatre génisses et vaches "provenant d'élevages où elles ont pu bénéficier d'une alimentation majoritairement composée d'herbe" était aussi organisée dans le cadre du Space. Trois animaux, appartenant au Gaec de la Chauffetière, à Claude Marais et à Guillaume Augereau ont été vendus entre 7 et 8 euros le kilo. Deux d'entre elles partent au E.Leclerc de Saint Pol de Léon, et la troisième au SuperU de Plouharnel.

 

Palmarès

 

Prix de championnat jeune vaches et Prix de championnat femelle : Obaine, EARL Gervais Anthony (49)

Prix de championnat mâle : Œillet, Cadet David (53)

Prix meilleure femelle issue d'IA : Norvège, Cadet David (53)

Prix de championnat vache adulte : Lisette, Elevage Ménard (49)

Prix de championnat jeune femelle : Présidente, Cadet David (53)

Prix de championnat jeune femelle espoir : Richesse, Gaec de la Chauffetière (49)

Prix de championnat mâle adulte : New York, EARL Jaffré (41)

Prix de championnat jeune mâle : Porto, EARL Gervais Anthony (49)

Prix Meilleur mâle non porteur du gène culard : Rocco, EARL Jaffré (41)

Prix Meilleur mâle issu de la station : Rugby, Gaec Dubourg (22)

Prix d'ensemble : 1er Cadet David (53), 2ème EARL du Ronceray (72), 3ème EARL Ferme du Marronnier (76)

Prix d'élevage : 1er Cadet David (53), 2ème EARL du Ronceray (72)

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande