Aller au contenu principal
Font Size

[Salon de l'agriculture 2020] Lisette et Mignon remportent le concours en Rouge des Prés

Jovial de l'EARL Gervais Anthony a décroché un rappel de championnat. La championne 2020 est Lisette, du Gaec élevage Ménard. Chez les mâles, c'est Mignon appartenant à David Cadet qui l'a emporté. Cette année, une section de femelles de boucherie a été présentée.

Le juge Mathieu Chauvé, éleveur dans le Maine-et-Loire, a favorisé la finesse d'os tout au long de ses jugements ainsi que la mixité.

Un rappel de championnat a été attribué à Jovial, appartenant à l’Earl Gervais Anthony (Maine-et-Loire). Elle est très harmonieuse, avec une rectitude et une attache de queue parfaite. "C'est la super Rouge des Prés qu’on voudrait tous avoir, et en plus elle produit très bien." C'est une fille de Forban qui a été champion ici avant elle en son temps.

La championne 2020 est Lisette, une très belle jeune vache solide et puissante, élégante et fine, qui se déplace très bien. C’est une fille de Flaneur sur Bouba, appartenant au Gaec élevage Ménard (Maine-et-Loire).

Notons que les femelles adultes sélectionnées pour le concours avaient toutes un Ivmat supérieur à 100, un IVV inférieur à 385 jours et elles étaient toutes certifiées pleines ou bien suitées.

Chez les mâles, le graal du concours est revenu à Mignon, appartenant à l'élevage David Cadet (Mayenne) où d'ailleurs il est aussi né. Il a un globe irréprochable, il est très harmonieux dans sa ligne de dos et son attache d’épaule. 

Chez les taureaux de trois ans, Nelfort appartenant à l'Earl du Ronceray (Sarthe) a obtenu un premier prix. Il est régulier et harmonieux. C'est un pur produit d'IA né au Gaec Matignon et passé par la station d'évaluation.

Petite nouveauté cette année avec la mise en place d’une section femelles de boucherie. "La viande AOP Maine Anjou est une viande bien rouge et homogène, avec un grain assez fin, un persillé bien présent, et une bonne répartition du gras au niveau de l’aloyau" a rappelé Alexandre Tortereau, responsable filière AOP.

La remise des prix du concours photo, proposé chaque année par l'organisation raciale désormais aux éleveurs, a d'autre part été organisée pendant ce concours. Pour 2020, vous avez jusqu'à fin octobre pour participer. 

Prochain rendez-vous pour la Rouge des Prés : la vente de reproducteurs de la station, le mercredi 10 avril au Domaine des Rues.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Un seul gros bovin est traité à la fois et le temps entre la saignée et l’éviscération ne doit pas dépasser une heure. © AALVIE
Un caisson mobile pour abattre les animaux à la ferme
Depuis trois ans, des éleveurs de Loire-Atlantique et de Vendée préparent la mise en place de caissons mobiles pour abattre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande