Aller au contenu principal

[Salon de l'agriculture 2020] Juliuse et Malibu sont les champions limousins

Le juge unique Stéphane Marcailloux a départagé la crème de la crème de la race limousine en s'appuyant sur les fondamentaux de la race. Il a retenu "des animaux aux volumes cohérents, des volumes que tout un chacun peut avoir dans son troupeau."

Jouvence, appartenant à Philippe Deshoulières (Haute-Vienne), a décroché un rappel de championnat. C'est une vache très complète avec sa finesse d’os et son très bon quartier arrière. La championne de cette année est Juliuse, appartenant au Gaec Bourbouloux (Corrèze). Elle coche toutes les cases, elle se déplace très bien et elle est magnifiquement suitée de Philippine. 

Chez les mâles, un rappel de championnat a également été attribué : Jersey, appartenant au Gaec Pimpin frères (Haute-Vienne) est un taureau très harmonieux, avec beaucoup de viande dans son quartier arrière, et beaucoup de travers. Malibu appartenant au Gaec Hilaire (Corrèze) s'est ensuite imposé. A presque quatre ans, ce taureau qualifié RRVS né à l’Earl Vincent Besse se distingue par une remarquable attache d’épaule, un quartier arrière très bien fait, et de la viande dans le dos. Il est très bien proportionné, très soudé, et dispose de quatre bons aplombs. 

Les prix de synthèse ont été attribués à Nirvana (avec une note de 98 en morphologie) au Gaec Rousseau et Gaec Camus père et fils (Haute-Vienne) et à Limande (Deconchat), avec son Ivmat de 109 et la moyenne de ses veaux à 210 jours à 336 kg. Elle présente des volumes et de la finesse d’os, un bassin très ouvert et elle a une belle mamelle. Limande est suitée d’un très joli mâle.

Noumba, appartenant au Gaec Lagautrière (Creuse) a décroché un premier prix de section. C'est une génisse très complète, très harmonieuse, avec un bel équilibre entre volume et épaisseur. 

Némo, jeune mâle appartenant au Gaec Lebourg (Creuse) où il est aussi né, a lui aussi remporté sa section. Il a marqué notamment pour sa très grande finesse d’os.

Enfin Mantille, appartenant à l’Earl Arrouy-Pinas (Hautes-Pyrénées), l'a emporté chez les jeunes vaches. Elle semble "montée sur des aiguilles" tellement elle est fine d’os, et porte beaucoup de viande, avec un bassin très large et un dessus très épais. Elle est suitée d’une magnifique génisse de six mois, Pupille.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel de championnat

 

 

Massif rep un jeune taureau GAEC LASTERNAS/EARL REGIS GERAUD (Dordogne)

 

 

prochaines ventes à Lanaud les 11 et 12 mars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Matthieu Fages achète une moyenne d’un taureau salers par an dont certain en copropriété en accordant une importance particulière au caractère à l’image de Milan, 6 ans, (Fervent/Odon/Onyx) indexé à 115 en Isevr. Il est né au Gaec de la colline d’Urfé dans la Loire et acheté à la station de Saint Bonnet de Salers. © F. d'Alteroche
[De conseiller à éleveur ] « J’applique chez moi mes conseils pratiques »
Aux confins du Cantal et de l’Aveyron, Matthieu Fages a repris l’exploitation familiale en 2011 après avoir été salarié à Bovins…
De nouveaux index de synthèse plus lisibles arrivent pour le troupeau allaitant
REPRO, VELAGE, FORMAT,...en tout six index "techniques", chacun correspondant à un grand thème d’aptitudes, seront livrés fin…
Germain Fréville. « J’étais vraiment convaincu par les conseils que je donne. Je mets maintenant à l’épreuve ce que je préconise. J’essaie de faire des émules par l’exemple. » © S. Bourgeois
[De conseiller à éleveur] « J’avais en tête l’exploitation idéale et je l’ai trouvée »
Germain Fréville est double actif. Il travaille à mi-temps pour une association d’aide aux agriculteurs en difficulté et élève…
Ces bœufs âgés de 20 mois ont été hivernés en plein air avec une ration essentiellement pâturée et seront mis à l’engrais en cours d’été pour être abattus à partir de décembre.  © F. d'Alteroche
« L’herbe est pâturée le plus longtemps possible »
Avec 57 vêlages par an et la finition en bœufs de 30 mois de tous ses mâles, Jean-Pierre Bousseau mise d’abord sur le pâturage…
Le début 2021 laisse présager une embellie côté prix pour la viande bovine au second semestre. © C. Delisle
Filière viande bovine européenne : de meilleures perspectives pour fin 2021
Covid-19, Brexit, forte baisse du prix des JB et broutards… 2020 fut une année compliquée au sein du marché communautaire.…
jeunes bovins Charolais
Marché fluide pour les jeunes bovins
Sur le mois de juin 21, le rythme de prélèvement des mâles en ferme a été plus dynamique que celui des quatre années antérieures…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande