Aller au contenu principal
Font Size

[Salon de l'agriculture 2020] Juliuse et Malibu sont les champions limousins

Le juge unique Stéphane Marcailloux a départagé la crème de la crème de la race limousine en s'appuyant sur les fondamentaux de la race. Il a retenu "des animaux aux volumes cohérents, des volumes que tout un chacun peut avoir dans son troupeau."

Jouvence, appartenant à Philippe Deshoulières (Haute-Vienne), a décroché un rappel de championnat. C'est une vache très complète avec sa finesse d’os et son très bon quartier arrière. La championne de cette année est Juliuse, appartenant au Gaec Bourbouloux (Corrèze). Elle coche toutes les cases, elle se déplace très bien et elle est magnifiquement suitée de Philippine. 

Chez les mâles, un rappel de championnat a également été attribué : Jersey, appartenant au Gaec Pimpin frères (Haute-Vienne) est un taureau très harmonieux, avec beaucoup de viande dans son quartier arrière, et beaucoup de travers. Malibu appartenant au Gaec Hilaire (Corrèze) s'est ensuite imposé. A presque quatre ans, ce taureau qualifié RRVS né à l’Earl Vincent Besse se distingue par une remarquable attache d’épaule, un quartier arrière très bien fait, et de la viande dans le dos. Il est très bien proportionné, très soudé, et dispose de quatre bons aplombs. 

Les prix de synthèse ont été attribués à Nirvana (avec une note de 98 en morphologie) au Gaec Rousseau et Gaec Camus père et fils (Haute-Vienne) et à Limande (Deconchat), avec son Ivmat de 109 et la moyenne de ses veaux à 210 jours à 336 kg. Elle présente des volumes et de la finesse d’os, un bassin très ouvert et elle a une belle mamelle. Limande est suitée d’un très joli mâle.

Noumba, appartenant au Gaec Lagautrière (Creuse) a décroché un premier prix de section. C'est une génisse très complète, très harmonieuse, avec un bel équilibre entre volume et épaisseur. 

Némo, jeune mâle appartenant au Gaec Lebourg (Creuse) où il est aussi né, a lui aussi remporté sa section. Il a marqué notamment pour sa très grande finesse d’os.

Enfin Mantille, appartenant à l’Earl Arrouy-Pinas (Hautes-Pyrénées), l'a emporté chez les jeunes vaches. Elle semble "montée sur des aiguilles" tellement elle est fine d’os, et porte beaucoup de viande, avec un bassin très large et un dessus très épais. Elle est suitée d’une magnifique génisse de six mois, Pupille.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel de championnat

 

 

Massif rep un jeune taureau GAEC LASTERNAS/EARL REGIS GERAUD (Dordogne)

 

 

prochaines ventes à Lanaud les 11 et 12 mars.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande