Aller au contenu principal

Prototype : une cage de contention qui s’ajuste aux gabarits des bovins

Fruit d’une collaboration entre neuf structures, une cage de contention innovante a été présentée le 13 mai 2024 au centre de rassemblement de Venarey-les-Laumes en Côte-d’Or. L’outil, encore au stade de prototype, a l’avantage de s’adapter aux différents gabarits des bovins grâce à son panneau avant mobile.

Commandé par un boîtier électronique depuis le pupitre, le panneau avant de la cage de contention s'adapte au gabarit du bovin sur les centres de rassemblement.
Commandé par un boîtier électronique depuis le pupitre, le panneau avant de la cage s'adapte au gabarit du bovin.
© AGRONOV

Cette « cage de contention innovante » pour les centres de rassemblement est le résultat du projet Contention Animale Garantie Ergonomique et Sécurisée (CAGES), porté par l’Institut de l’Élevage et la MSA Franche-Comté (1). Sa principale innovation : le panneau avant recule sur un rail pour bloquer l’animal. « Le bovin entre plus facilement que dans les cages classiques, car cette dernière est plus longue et le trou de la mentonnière donne l’impression à l'animal qu’il peut fuir vers l’avant » explique Patrick Naudot, concepteur de la cage. À l’appui de l’opérateur sur un bouton, le panneau avant coulisse silencieusement sur les rails grâce à un mécanisme hydraulique. « Nous exploitons l’instinct des bovins, qui reculent alors jusqu’à être calés contre la porte arrière, pour ajuster avec précision la longueur de la cage, complète Barbara Ducreux, qui anime ce projet à l’Institut de l’Élevage. La paroi latérale se ressert pour bloquer l'animal du côté de l'opérateur. La cage s’adapte ainsi au gabarit du bovin, en longueur et en largeur, ce qui limite les risques d’accident et améliore l’ambiance sonore (pas de coups contre les parois) », affirme l’experte. Des préréglages peuvent être paramétrés selon les besoins du centre.

Une conception ergonomique

« L’animal étant bien contenu, les interventions plus délicates (prises de sang, fouilles) sont sécurisées », appuie Patrick Naudot, concepteur de la cage. La tête du bovin peut être immobilisée. « Une main suffit pour manipuler les éléments mobiles permettant l’accès au bovin, grâce à une assistance hydraulique », démontre le constructeur Nicolas Coppeaux. Un pupitre sur rail permet de garder documents et matériel à portée de main.

 

 
Nicolas Coppeaux (CNMS) présente la cage de contention innovante pour les centres de rassemblements de bovins viande. Les mécanisme hydrauliques, silencieux, assistent ...
Nicolas Coppeaux (CNMS) présente la cage de contention innovante. Les mécanisme hydrauliques, silencieux, assistent l'ouverte et la fermeture de tous les éléments mobiles. © A.-L. Galon

Le prototype a été testé sur un élevage et un centre de rassemblement. « Les retours sont positifs, quelques clients ont déjà manifesté leur intérêt », affirme Patrick Naudot. La cage fait l’objet d’une candidature au Sommet d’Or lors du Sommet de l’élevage 2024, où la version 2 du prototype devrait être présentée.

(1) Le projet CAGES a mobilisé neuf structures : MSA Franche-Comté, IDELE, MSA Bourgogne, AgrOnov, SASU P.Naudot, La Coopération Agricole, la Fédération Française des Commerçants en Bestiaux, FEDER Élevage, Université Clermont Auvergne. Il a été financé par le dispositif européen PEI-Agri.

Les plus lus

Frédéric Busarello, éleveur de limousines et de comtoises situé à Ceyrat dans le Puy-de-Dôme
Astuce d'éleveur : des piquets fixés par du sable dans des manchons de PVC

Situé en zone pavillonnaire, Frédéric Busarello, éleveur de limousines et de comtoises, a dû tenir compte des contraintes…

semis maïs
Maïs fourrage : quelles peuvent être les conséquences du retard des semis ?

Les semis de maïs sont retardés dans beaucoup de secteurs de polyculture-élevage par l'excès d'eau. A partir de fin mai début…

L’objectif du projet était de concentrer l’activité sur un seul site pour le troupeau mère. De gauche à droite, Martine et Gérard Chassang, Vincent Charbonnel, ...
Bâtiment d’élevage : « Nous avons modernisé et agrandi une ancienne stabulation pour améliorer notre confort de travail »

Le Gaec Chassang, dans le Cantal, a opté pour la modernisation et l’agrandissement d’une ancienne stabulation. Le projet…

Gaec Picauville élevage de parthenaises dans les Deux-Sèvres
« Nous cherchons à exprimer le plein potentiel de nos parthenaises »

Dans les Deux-Sèvres, Charlotte et Mathieu Picauville mènent d’une main de maître leur troupeau de 200 mères parthenaises…

FRED
Prairies : « Nous semons le même mélange multiespèces sur toutes les parcelles »

En Meurthe-et-Moselle, le Gaec du Cytise a arrêté son choix sur un unique mélange de cinq espèces pour ses prairies…

ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Portes ouvertes : plus de 1 300 visiteurs à la ferme de Thorigné d’Anjou

Jeudi 16 mai dernier, la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou a ouvert ses portes pour présenter les résultats des nombreux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande