Aller au contenu principal

Les champions de Paris

Carine
Carine
© C. Delisle


Limousine : Carine et Ecolier remportent le concours

Le juge du concours limousin, Gilles Deconchat a désigné Carine au Gaec Camus père et fils (Haute-Vienne) et Ecolier au Gaec Pimpin Frères (Haute-Vienne) comme les grands champions du Concours Général Agricole de Paris 2012. Née le premier octobre 2007 « Carine est une vache d’une grande finesse, avec un bassin large. Elle possède un très bon dessus et une finesse d’os exceptionnelle. C’était la vache la plus élégante du concours. Et pour finir, elle était suitée d’un très bon veau.

Ecolier est un taureau avec de bonnes qualités de race, avec de l’épaisseur de dessus, très profond, équilibré entre l’avant et l’arrière. C’est un animal magnifique avec une harmonie parfaite. »

Charolaise : Dix de Der et Bien Faite sacrés à Paris

Diligence, à Bernard Andriot, et Casimir, à Robichon / Hoorelbecke / Roirand / Jacob / Cobatech, ont obtenu tous les deux le rappel de championnat.

C’est ensuite Bien Faite, au gaec Micaud (Allier) qui a été sacrée championne de Paris 2012. Née le 2 février 2006, et pesant 1163 kilos, Bien Faite est qualifiée RR4S et elle est suitée d’une femelle dénommée Hors-norme. Bien Faite est une fille de Vauban (né à l’EARL Touillon) et de Tendinite.

« Elle est très « concours » : elle possède énormément de qualités de race, une très bonne tête. Sa longueur du dessus est assez exceptionnelle, la viande est très bien placée. Sa robe froment rappelle les origines de la race », ont commenté les juges des sections femelles Serge Batho et Thibaut Malnoury.

Dix de Der, appartenant à l'EARL Cordebois (Cher), l’a emporté chez les mâles. Il est né le 23 février 2008 et pèse 1528 kilos et est qualifié RJC. C’est un fils de Berlioz (une origine Jean-Marc Langillier, Saône-et-Loire) et de Victoria, né au Gaec Paroton frères (Creuse). Les juges des sections mâles François Jubert et Nicolas Cyprès ont salué sa qualité.

 

Blonde d’Aquitaine : Déflorée et Dior surclassent le concours

Le concours Blonde d’Aquitaine, jugé par Marc Blarel, Michel Riou et Francis Resseguet a vu monter sur la plus haute marche du podium Déflorée à l’EARL Sazy Eric (Tarn et Garonne) et Dior en copropriété chez Patrick Sazy et Jean-Marc Daniau (Tarn et Garonne).

Née le 29 juin 2008 et pesant 1200 kg, Déflorée est suitée « d’un magnifique veau » dénommé Ganymède. Déflorée est une fille d’Arpagon et de Salsa. « Cette vache a survolé le concours. C’est un animal avec de la viande, une culotte rebondie, bien soudée et très longue. »

Dior est un taureau « haute couture, à l’image de son nom. Il est très racé, avec un blond bien pommelé. Il possède un bon bassin, de bonnes longueurs avec un développement exceptionnel. »

 

Salers : Bourgeoise et Cap à l’honneur

Comtesse au Gaec Lacombe de Cros (Cantal) a obtenu le rappel de championnat.

C’est ensuite Bourgeoise, au Gaec Gaillard (Cantal) qui a été sacrée championne de Paris 2012. Née le 22 janvier 2006, elle possède un ISU de 111. « C’est une vache très épaisse avec beaucoup de qualités de race. Bourgeoise présente une jolie forme dans le bassin. Elle est très harmonieuse », a commenté le juge du concours, Charles Vantal.

Côté mâle, c’est Cap à l’EARL Delaire (Cantal) qui a remporté le premier prix. « C’est un taureau avec une très bonne harmonie, très épais, avec beaucoup de viande, un joli bassin et de bons aplombs », a noté Charles Vantal.

Concours National de la race Gasconne : Active et Champion sur le podium

Active, âgée de sept ans, présente un très bon compromis entre le développement squelettique et le développement musculaire, et des qualités de race magnifiques. Elle est non porteuse du gène culard. Active appartient au Gaec de Martinat (Ariège) et pèse 879 kilos.

Champion, de l’élevage Estadieu (Haute-Garonne), est un fils de Solitaire et Paméla pesant 1245 kilos. C’est un compagnon d’étable de Valentine, qui faisait cette année l’affiche du SIA.

Le croisement terminal avec la Blonde d’Aquitaine, a été présenté, avec un excellent produit d’une vache inséminée par Nicodème.

Le prix spécial de synthèse est revenu à Vice Cream, fille de Cournier et Tice, appartenant à Evelyne Esteveny (Tarn).



Rouge des prés : Soise et Super, deux doyens sacrés champions

Les deux champions Rouge des Prés du SIA sont âgés de onze ans. Super est impressionant pour sa profondeur de poitrine. Super est aussi le plus lourd du SIA 2012 avec 1714 Kg. La moyenne des taureaux adultes était de 1641 kg un score tout à fait remarquable.

Chabal du Gaec Coquereau a obtenu le rappel de championnat. C’était le plus jeune de la section et il a fait merveille pour sa longueur du dessus, .

Chez les femelles, c’est Soise qui a remporté le championnat. Une très belle vache qui vieillit très bien, qualifiée mère à taureaux, de l’EARL du Gaec du Sacré Cœur (Loire atlantique).

Un juge unique était aux manœuvres en la personne d’Hervé Ménard, président de l’OS, avec un jeune éleveur en substitut.

 

Parthenaise : Cyclamen et Venus se distinguent

Cyclamen est un taureau très bien soutenu dans son dos, et surtout très fonctionnel, avec un excellent bassin. Il appartient à Christian Proust (Vienne).

Vénus est une vache de l’EARL Bourasseau (Vendée) âgée de spet ans et demi remarquablement conservée qui a très bien produit et présente d’excellentes qualités bouchères. Sa largeur de dos est exceptionnelle. Elle est très fine d’os, avec de bons aplombs et de belles qualités de race. Sa petite femelle est superbe, très haute et très longue. Vénus a aussi obtenu le prix de synthèse 2012.

Aubrac : Caporale et Berger remportent le championnat

Gérard Brunel, éleveur en Lozère et juge de ce concours, explique ses décisions.  « Que ce soit pour les mâles ou les femelles, j’ai cherché à mettre en avant des animaux extériorisant un maximum de poids dans un minimum de volume, le tout sur de très bons aplombs associé à un bon bassin. Côté morphologie, il nous faut d’abord des aptitudes fonctionnelles. En Aubrac, nous aimons aussi avoir des animaux bien fermés au grasset. Des bêtes profondes avec beaucoup de panse, bien adaptées pour ingérer un maximum de fourrages grossiers.

Il faut ensuite une démarche franche et une bonne locomotion. Nos animaux sont souvent des utilisateurs de parcours ou d’estives sur lesquels ils doivent se déplacer sur de longues distances. Une belle couleur de robe est ensuite souvent le petit plus qui va permettre de faire la différence sur deux animaux très proches dans leur morphologie. »

Caporale au Gaec Chassany (Cantal), a été nommée Championne femelle, Alpine à Jean-Marie Vidalenc (Cantal), a obtenu le rappel de championnat et Victoire à Jean-Louis Bertrand (Cantal) meilleure femelle âgée et vache la mieux indexée de ce concours.

Berger à l’Earl Ramon (Aveyron), est le meilleur mâle âgé et champion de ce concours.

Caramel à l’Earl Besson (Aveyron), remporte le prix du meilleur jeune taureau de ce concours.


Concours National Blanc Bleu : Formule 1 et Bruyère récompensées

Formule 1 à Monique Cauchy (Nord) a été désignée championne jeune femelle et Bruyère à L’EARL Roetynck (Nord), championne femelle adulte et grande championne de Paris 2012.

Bruyère, vache de près d’une tonne « est exceptionnelle de par son poids, son pedigree et ses qualités de race. C’est une belle vache d’élevage, très puissante, avec de l’aisance. On a dû faire un choix aujourd’hui, entre deux bêtes exceptionnelles, toutes deux prototypes de ce que l’on recherche dans la race.

Formule 1 ne démérite pas. C’est une jeune femelle pleine d’avenir, avec un bon pedigree », ont commenté les juges, Avit Lerat, éleveur dans le Pas-de-Calais et Pierre Bourdeaud’Huy, éleveur Belge.

Retrouvez les palmarès complets pour les différentes races ici.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Lorsqu’elle est en position haute, la partie inférieure de la barrière se situe à 5 mètres du sol et n’est donc pas pénalisante pour rentrer dans la stabulation avec du gros matériel et en particulier pour curer le fumier. © F. d'Alteroche
Une stabulation aux nombreuses astuces
Au Gaec de l’Armançon en Côte-d’Or, la principale stabulation héberge 128 vaches suitées. Elle intègre différents équipements mis…
Les jeunes bovins au plus bas alors qu’ils devraient être au plus haut
Alors qu’ils devraient être au plus haut à cette période de l’année, les prix des taurillons finis sont au plus bas. Peu prisée…
La vente directe représente le  débouché pour en moyenne une vache par mois, parmi celles âgées de huit ans maximum. L'éleveur vend également en direct à peu près six veaux par an. © S. Bourgeois
Différents régimes pour l'engraissement des vaches de race Blonde d'Aquitaine
Des séries d’essais ont été menées dans le cadre du projet Défiblonde entre 2016 et 2020 pour affiner les connaissances sur les…
Franck Baechler. "Le bétail aide à redynamiser les flux de carbone." © S. Bourgeois
Franck Baechler : être autonome et construire mon sol
Installé depuis trois ans en agriculture de conservation des sols dans le Loir-et-Cher, Franck Baechler a introduit dans son…
Le nombre de petits cheptels ne cesse de diminuer mais la progression des unités de grande dimension tend à se stabiliser.
Fortes évolutions démographiques à prévoir pour les systèmes allaitants
À la demande d’Interbev et de la Confédération nationale de l’élevage, l’Institut de l’élevage a analysé la décapitalisation…
Une rémunération possible des éleveurs pour les efforts fournis en matière de réduction de l’empreinte carbone
Les webinaires d’automne de l’Institut de l’élevage ont été l’occasion de faire un point sur le plan carbone de la filière viande…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande