Aller au contenu principal

Races bovines
La Rouge des Prés a 100 ans

Génétique, tourisme, recherche. la race Rouge des Prés entend s´afficher cette année sur tous les tableaux.


Voilà cent ans que la race Rouge des Prés a vu le jour, « issue d´une volonté des hommes et non d´un constat de similitudes physiques comme dans le cas des principales autres races », selon Albéric Valais, directeur du syndicat de produit AOC Maine-Anjou et directeur de l´Upra Rouge des Prés.
Nouvelle institution : l´EOS
Pour bien commencer ce centenaire, une nouvelle institution, l´EOS, organisme et entreprise de sélection Rouge des Prés, verra le jour en avril prochain afin de mettre en commun les compétences et les moyens de l´ex-Upra et de l´unité de sélection. Ce rapprochement mettra en place, à moindre coût :
- un schéma équitable pour l´Upra (avec ses éleveurs adhérents) et l´Union (avec Amélis, Génoé et la coopérative de Vendée) dans les prises de décision et dans la participation aux fonds propres ;
- un schéma prospectif par rapport à la future réglementation fixant le régime de l´organisme de sélection ;
- un schéma prévoyant la participation d´autres institutions (AOC, syndicat.).
Les missions de l´EOS consisteront toujours à gérer et à promouvoir la race Rouge de Prés.
En parallèle, le projet du Domaine des Rues, à Chenillé Changé, voulu comme un « pôle de cohésion de la profession et un pôle technique de recherche » avance à grand pas. Les plans des bâtiments et les activités (visites thématiques, exposition permanente, événements saisonniers.) sont déjà bien cadrés.


En plus d´être à l´honneur au SIA, avec de nombreuses animations, une semaine du centenaire du 1er au 7 septembre 2008 a été organisée dans le but de faire le point sur la dynamique de la race, en France et à l´international. Là encore des animations, comme un concours national à Chenillé ou des visites de fermes. feront le bonheur des participants et des éleveurs. « Sans oublier la journée des anciens éleveurs et collaborateurs en début d´été. »
Les points forts de la Rouge des Prés : bonne valorisation des fourrages grossiers, caractère doux, possibilité de valoriser la viande par le biais de l´AOC... ©DR

Une dynamique positive
La mise en place de l´AOC remporte toujours un franc succès et a largement contribué à redonner un nouveau souffle à la race. « En 2006, avec la meilleure volonté du monde, nous n´aurions pas pu servir plus de marchandises. Il n´y avait pas assez de production. Avec la création de l´AOC il y a trois ans, nous sommes dans une croissance de 3 à 6 % par an, ce qui n´est pas exceptionnel mais reste très correct dans un marché plutôt en régression. Avec nos 50000 vaches et une période assez forte de renouvellement chez les éleveurs, la dynamique est plutôt positive. Nous ne sommes pas aveugles par rapport à l´avenir de l´élevage de bovins en France. Maintenant nous désirons nous recentrer sur notre territoire avec l´AOC et sur notre consommation dans la région. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine en création depuis des décennies à obtenir son…
Pauline Garcia élève 130 Salers dans le Cantal. Elle propose des formations et des conseils sur le terrain ou en ligne (conseils à l’heure). © Etho-diversité
La conduite positive du bovin par Pauline Garcia
Pauline Garcia, éleveuse de 130 Salers dans le Cantal et comportementaliste animalière, applique sur le terrain des résultats de…
Les poteaux métalliques ont permis de limiter l’emprise au sol et la charpente et les parois en bois contribuent à une bonne ambiance avec des devis comparatifs métal/bois qui étaient similaires. © F. d'Alteroche
Bâtiment sur caillebotis : associer l’économie en paille à son confort
Construite sur les pentes du Massif du Sancy, la stabulation du Gaec de Surain associe litière paillée et fosse sous caillebotis…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande