Aller au contenu principal

Gasconne des Pyrénées : Hocco et Divine sont champions à Paris

Seize animaux adultes ont été départagés sur le grand ring du Salon de l'Agriculture. Trois boeufs Label Rouge Gascon ont également été mis à l'honneur.

La championne est Divine. Divine est une fille de Vainqueur âgée de dix ans, appartenant à Jean-Jacques Raspaud (Ariège). Elle est qualifiée MTC Reproductrice Recommandee Pepinière. Elle est magnifiquement suitée par Occitanie, une fille de Vengeur âgée de 8 mois et demi pesant 302 kilos. Le juge unique Christian Ansa a distingué Divine pour sa très bonne longueur, ses aptitudes fonctionnelles, et sa très bonne préparation. 

Chez les mâles le champion est Hocco, un taureau disponible à l'insémination pesant 1380 kilos. "Il est très volumineux, très très large, avec de la profondeur de poitrine. Sa ligne du dessus et ses qualités de race sont remarquables." Il est né dans le Tarn au Gaec de Bonnanza et après son passage à la station d'évaluation, il fait carrière au Gaec Lassalle (Aude). 

Pour la première fois cette année, un concours "non officiel" de boeufs gras Label Rouge Gascon a été organisé, en collaboration avec le secrétariat aux animaux. Le gagnant est Looksor, appartenant à Hugo Lavigne (Ariège), un boeuf né en décembre 2015 pesant 828 kilos. Il s'est distingué par son équilibre dans la répartition de ses masses musculaires, ainsi que son état d'engraissement, très bien maîtrisé.

La Gasconne est aujourd'hui présente dans 72 départements, même si un fort effectif réside en région Occitanie. Près de 5 000 vaches sont élevées en Espagne. Les commentateurs n'ont pas manqué de rappeler ce que la rusticité de la race Gasconne des Pyrénées signifie. "Les vêlages se déroulent sans aide pour 98 % des génisses et 99 % des vaches et, d'après une étude nationale de toutes les races portant sur quatre ans, le taux le plus faible de mortalité des veaux." Environ 60 % du cheptel passe l'été en montagne dans les estives. "Aujourd'hui, la Gasconne des Pyrénées se situe dans le bon équilibre entre les besoins des éleveurs pour l'élevage et les besoins de la filière pour la viande. Le plus difficile va être de désormais conserver cet équilibre."

Rendez-vous le 21 mars pour la vente de mâles évalués en station dans les nouvelles installations de Villeneuve-du-Paréage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

[Sursemis des prairies] Dix conseils pour favoriser l’implantation
Pour favoriser le sursemis lors de la rénovation des prairies Bruno Osson de Semae, propose dix conseils à suivre.
Guillaume Hemeryck élève un troupeau salers de très bon niveau génétique, avec de la taille et de la croissance. © S. Bourgeois
Des Salers bien à leur place dans une grande exploitation de cultures
À la SARL du Bois de Nevert, dans la Somme, le troupeau Salers d’une centaine de vaches valorise des prairies au sein d’une…
Passer du temps à anticiper, à organiser puis, à gérer le pâturage pour le faire durer le plus longtemps possible doit ensuite permettre de limiter le nombre d’heures passées sur un tracteur pour constituer des stocks puis les distribuer. © F. d'Alteroche
Des pistes pour conforter le revenu des élevages bovins viande
Autosuffisance alimentaire, valorisation du produit, productivité numérique, part de l’herbe pâturée dans l’alimentation, coûts…
Le bâtiment mesure 48 m x 19 m. Il est équipé de deux cellules de 120 m3 chacune pouvant stocker 150 tMS au total, d'un automate de ventilation avec variateurs de fréquence et d'une griffe. Des bottes de foin et paille (50 tMS) y sont également stockées. Les panneaux photovoltaïques plein sud couvrent 650 m2 de toit.  © S. Bourgeois
Un séchoir à fourrages pour un élevage bio de 50 charolaises
Benoît Jaunet, éleveur en bio dans les Deux-Sèvres, dispose depuis quatre ans d’un séchoir de fourrages. Un équipement rare en…
© B. Griffoul
Un semoir de semis direct à dents auto-construit
Installés dans l’Aveyron, Fabien Fabre et Bastien Doumayrou ont fabriqué un semoir de semis direct à socs très fonctionnel pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande