Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des négociations en cours à l'OIE sur le statut ESB

Le conseil spécialisé ruminants FranceAgriMer de janvier 2020 a fait le point sur les négociations en cours à l'OIE sur les statuts des pays vis-à-vis de l'ESB. Le statut "pays à risque négligeable" pourrait être attribué à la France en 2021. 

logo de l'organisation mondiale de la santé animale

L'organisation internationale de la santé animale (OIE) révise actuellement plusieurs articles sur l'ESB. Celles-ci pourraient permettre à la France de recouvrer un statut "à risque négligeable" en 2021.

"La France est en effet au statut "risque maîtrisé" depuis 2016 suite à un cas isolé survenu dans les Ardennes" rappelle FranceAgriMer dans son communiqué suite au conseil spécialisé ruminants de janvier 2020. "Les professionnels soulignent l'impact économique défavorable du statut "risque maitrisé" actuel (perte de 50 millions d'euros par an) et la nécessité de bénéficier d'un statut plus favorable au plus vite."

 

Lire aussi :

ESB : "Pas de risque accru dans la réalisation des farines animales" 

ESB ; un cas isolé d'ESB confirmé en 2016 dans les Ardennes

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Florent Calmès. « Je travaille plus sur le coût de production que sur le GMQ. » © B. Griffoul
Chez Florent Calmès : simplifier le travail pour gérer seul un cheptel de 125 vaches
Florent Calmès, installé dans l’Aveyron, ne fait pas de compromis sur le résultat économique mais a fortement simplifié le…
Élodie et Florent Gobet élèvent 75 à 80 Charolaises à Propières dans le Rhône) et commercialisent tout en vente directe. © Gaec Gobet
Chez Elodie et Florent Godard : « avec le confinement, la demande en vente directe a nettement augmenté »

« Avec mon mari, Florent, nous élevons 75 à 80 Charolaises à Proprières, dans le Rhône. Je gère l…

clôture virtuelle Nofence
Un premier test de clôtures virtuelles par Arvalis
Arvalis a testé pendant deux mois à l’automne 2019 le système de clôtures virtuelles Nofence à la ferme expérimentale de Saint-…
Didier Guillaume a annoncé une prochaine réunion au ministère pour débattre sur le prix trés dégradé de la viande bovine à la production.
[Covid 19] Selon Didier Guillaume, la baisse de rémunération des éleveurs bovins est « inadmissible »
La dégringolade du prix des bovins finis suscite un sentiment de dégoût chez les éleveurs et ne va pas inverser l’actuelle…
Antoine et Pascal Perrin ont apprécié que cette plante valorise très bien l’eau tombée. © C. Sudraud/SAS Scanner
"Le sorgho fourrager multicoupe pour compléter les stocks"
Le Gaec Perron a cultivé en 2019 du sorgho fourrager multicoupe sur 3,5 hectares. Semé mi-mai, en choisissant une variété bon…
steak et saucisse
Les mots « saucisses » et « steaks » réservés aux seuls produits carnés
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande