Aller au contenu principal

Réseau d´élevage Charolais
Des données commerciales sur 554 049 animaux


Travaillant dans le bassin Charolais du centre de la France, 16 organismes(1) ont fourni 554 049 données commerciales. A partir de cette impressionnante base de données, le réseau d´élevage Charolais vient de faire une synthèse de l´ensemble des prix et poids collectés. L´analyse du prix des broutards sur les trois dernières campagnes de commercialisation met en évidence la fin du double prix depuis le découplage de la PSBM(2). « Dans la gamme de poids 270-380 kilos, l´écart de prix moyen entre les animaux âgés de plus ou de moins de 9 mois est passé de 0,33 euro en 2004 à 0,18 euro en 2005, puis à 0,02 euro en 2006. Dorénavant, la hiérarchie de prix des mâles maigres dépend donc avant tout de leur poids, de leur période de sortie, de leur âge et de leur conformation », précise le réseau d´élevage Charolais.
Le prix des animaux gras analysé comprend une majorité de femelles de boucherie. Les données de 9 structures commercialisant des génisses labellisées et non labellisées ont permis de constituer un sous-échantillon de 21 431 têtes au sein des plus de 30 000 données fournies par les 16 organismes pour cette catégorie commerciale. « Les génisses labellisées qui représentent 17 % de l´échantillon, ont été vendues à un prix moyen de 4,16 euros le kilo de carcasse, soit une hausse de 2,7 % par rapport à 2005. » Le prix des non labellisées est en moyenne de 3,60 euros le kilo de carcasse, soit une hausse moyenne de 3,2 % en un an. En revanche, l´écart de prix reste identique, que les animaux soient labellisés ou non, à savoir 0,56 euro le kilo de carcasse.
Pour les femelles de boucherie, les chiffres analysés par le réseau charolais mettent en avant la progression régulière de l´augmentation des poids de carcasse. ©F. d´Alteroche

Hausse plus nette pour les vaches finies
La hausse du prix moyen des vaches finies est plus nette. Toutes catégories confondues (y compris les animaux commercialisés en démarche qualité), elle atteint 0,11 euro le kilo de carcasse avec un prix moyen de 3,29 euros, sur un échantillon de 60 533 animaux pris en compte. Le poids de carcasse moyen de ces animaux est de 420 kilos contre 417 en 2005 avec surtout une progression de 17 kilos par rapport à 2002 !
Comme pour les génisses, un sous-échantillon de 43 524 animaux a pu être constitué grâce aux chiffres des 9 organismes commercialisant à la fois des vaches labellisées, sous certificat de conformité produit et sans signe officiel de qualité. Le prix moyen des vaches vendues sans signe officiel de qualité est de 3,18 euros par kilo pour un poids moyen de 409 kilos de carcasse. S´il s´agit de vaches certifiées, les poids passent à 428 kilos réglés 3,33 euros le kilo. Des chiffres qui passent à 445 kilos et 3,52 euros pour les animaux labellisés. « Ces écarts de prix entre les différents segments de marché traduisent les effets des démarches qualité (CCP et label), mais aussi l´incidence du poids et de la conformation », rappelle le réseau d´élevage Charolais.

(1) CAPBC, CIALYN, Bourgogne élevage, AEB 21, ADEPV 71, Charolais Horizon, GECSEL, Actis Bovins, COVIDO-BOVICOOP, SICAGIEB, SOCAVIAC, SICABA, CCBE, Cadran de Châteaumeillant, SICAFOME, SICAGEMAC.
(2) Prime spéciale au bovin mâle.

Les plus lus

Charlie Peltier est installé depuis trois ans. Son système fourrager est basé sur un ensilage de méteil pour le volume et les prairies multiespèces pour la qualité.
En viande bovine, une installation bien pensée et bien vécue

Installé depuis trois ans en Loire-Atlantique, Charlie Peltier a choisi de conduire un système naisseur économe et autonome en…

génisses rouges des prés
Pac : le montant de l’aide aux bovins allaitants de plus de 16 mois fixé à 106 euros par UGB

À compter de la campagne 2023, les deux aides distinctes pour les bovins allaitants (ABA) et laitiers (ABL) sont remplacées…

Vidéo : retrouvez le replay du concours de la race charolaise en direct au Salon de l'Agriculture 2024

Retrouvez ici le direct vidéo du grand ring du Salon International de l'Agriculture (Sia) 2024 à Paris et suivez en live le…

blonde d'Aquitaine salon de l'agriculture 2024
SIA 2024 : une blonde d'Aquitaine explose les scores des enchères à 28,40 euros le kilo de carcasse

Au Salon de l’Agriculture, l’OS France Blonde d’Aquitaine Sélection a organisé sa fameuse vente prestige ce lundi 26 février…

Entrer et sortir des pâtures sans descendre du tracteur
Entrer et sortir des pâtures sans descendre du tracteur

À Montravers dans les Deux-Sèvres, Samuel Ouvrard a intégré un ressort aux fils qui constituent les portes d’entrée de ses…

vaches de race aubrac
MHE : les critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide d’urgence sont précisés par décret

Dans un décret paru au Journal officiel ce 4 février 2024, le ministère de l’Agriculture détaille le plan d’aide…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande