Aller au contenu principal

[Covid-19] La Gasconne des Pyrénées vend ses reproducteurs en ligne

Le confinement lié au coronavirus modifie le déroulement des ventes de reproducteurs de l’année 2020. Si certaines ventes se voient annulées, la Gasconne a basculé sur une vente en ligne, la Charolaise et la Blonde aussi.

La race Gasconne a basculé sa vente de reproducteurs en ligne
© DR

La vente annuelle des taureaux en évaluation de la série 2019/2020, prévue à Villeneuve-du-Paréage le 19 mars 2020, n’a pas pu être organisée au vu du contexte actuel et des priorités de santé publique qui en découlent. « Aussi, pour ne pas pénaliser d’un côté, les naisseurs de ces taureaux et de l’autre, les acheteurs qui ont besoin en cette saison de mâles pour assurer la reproduction du troupeau, nous avons basculé sur une vente en ligne. Ce système permet d’éviter les déplacements et les contacts selon les règles en vigueur », souligne Jean-Pierre Gajan, le directeur du groupe Gascon, avant d’ajouter, « les 48 taureaux et les 9 génisses mis en vente ont été filmés. Les vidéos, accompagnées de la fiche catalogue et du prix de mise en vente, ont été mises en ligne sur You Tube. Les acheteurs (vente privée sur invitation) y ont accès depuis le 19 mars. La date limite des offres d’achat est fixée au 1er avril à 18h. Cela fonctionne comme une vente sous enveloppes. »

Les offres s’effectuent sur une adresse mail unique (pepirag@orange.fr) sur laquelle seule une personne assermentée peut accéder.

« Le succès semble au rendez-vous car nous avons déjà 5546 vues sur You Tube. La publication des résultats est prévue le 2 avril à partir de 10 h. A partir de là, le retrait des animaux sera possible en respectant bien sûr les règles de sécurité sanitaire en vigueur.  »

La race Charolaise a également mis en vente en ligne ses reproducteurs Charolais Expansion.

En Blonde, la vente de génisses à Aussac prévue le 26 mars est elle aussi remplacée par une vente en ligne au plus offrant avec soumission par pli cacheté.

La Rouge des Prés reporte sa vente du 16 avril à une date ultérieure non encore connue.

 

Annulation en Aubrac et Parthenaise

« Avec le confinement, nous avons été contraints d’annuler les ventes. Le retour des veaux chez les naisseurs a été organisé pour leur permettre de les vendre en ferme. De notre côté, nous avons envoyé un mail à tous nos adhérents pour les prévenir de ce changement. Tous les résultats d'évaluation, les pedigrees, les ordres de sortie prévisionnels pour les ventes aux enchères ont été mis sur internet, afin que les futurs acheteurs puissent contacter directement les naisseurs tout en ayant tous les résultats des évaluations réalisées en station », note Cyril Leymarie, de l’Upra Aubrac.

La vente de la 45ème série de la station d’évaluation a également été annulée. Les reproducteurs sont visibles dans les élevages vendeurs depuis le 18 mars. Le catalogue est téléchargeable sur le site de la race.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande