Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Sommet de l'Elevage
[VIDEO] Carole Davière Boutet : « Représenter la race Blonde d'Aquitaine »

« Je suis la troisième génération installée sur le site. J’ai repris l’exploitation en 2007, en individuel. J’ai un atelier volailles de Loué et un petit cheptel de Blondes d’Aquitaine, le tout sur 80 hectares de SAU entièrement consacrées à l’herbe. Chaque année, je prépare quarante mères, dix sont vendues pleines, les autres mettent bas sur l’exploitation. Je suis passionnée de dressage et réalise des prestations. La vente de génétique (reproducteurs mâles et génisses, embryons, vaches pleines) représente l’essentiel des sorties d’animaux, même si je commercialise quelques vaches engraissées et une fois par an des caissettes de vaches et veaux. Je recherche des animaux équilibrés et complets.
Je participe aux concours de la race depuis mon installation. Cela me permet de valider mon travail de dressage, de me positionner quant à mes choix génétiques et de les faire évoluer. Sur l’automne, j’ai pris part au festival d’Evron en Mayenne, au Space à Rennes et aux quatre jours du Mans. Je suis également présente au national de la race qui, cette année, se déroulera au Sommet de l’élevage, une belle vitrine pour notre race. J’emmène six animaux de 2-3 ans ainsi que deux veaux : Missouri, 3 ans, fils d’Hemingway ; Obalix, 1 an, fils de Horfe sur Jasmine ; Nicorette et Nectarine, deux génisses gestantes, filles de Fromant et deux vaches suitées de moins de 3 ans, Merveille, fille de Fromant sur Isia et Magny, fille de Iodelys sur Joice. Ils pourront concourir au prix d’ensemble. Une première pour moi ! Et un investissement lourd en dressage, en alimentation, parage, ostéopathie, analyses, inscriptions, transports, logement… d’autant plus avec la sécheresse de cette année. Les quantités de foin et d’enrubannage de luzerne, base de mes rations, sont inférieures aux années précédentes et occasionneront un surcoût de paille, les échanges paille-fumier étant moindres. L’important est de distribuer une alimentation équilibrée, certes un peu plus soutenue les deux mois qui précèdent le concours. J’ajoute un aliment de préparation concours en fonction du poids de l’animal, des cures d’hépato pour ne pas engorger le foie et des cures de vitamines. Ces jeunes animaux représentent mes choix d’investissement pour demain, j’espère que le dressage sera à la hauteur et qu’ils représenteront bien la race. »

Blog : http://elevagedesroussets.eklablog.com/
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Lallemand Nutrition Animale
Lallemand : Une nouvelle génération d’additifs d’ensilage avec Magniva Platinum

Magniva Platinum est lancée par Lallemand cet automne. Il s’agit d’une association de la souche Lactobacillus…

Maïs ayant subi la gelée en septembre avant d'avoir atteint le stade de maturité idéal. Les évolutions du climat ne devront pas masquer le risque de gelées toujours possible en milieu de printemps ou d'automne.  © F. d'Alteroche
Climat : les stratégies envisageables dans les Combrailles
Dans les Combrailles, au Nord-Ouest du Puy-de-Dôme, il est possible de jouer sur le tryptique herbe, maïs et céréales à paille…
Le cheptel de vaches allaitantes comptait 3,78 millions de têtes le 1er septembre 2019, soit 2 % de moins qu'il y a un an. © C. Delisle
La décapitalisation s’accélère
Le recul du troupeau allaitant, engagé depuis 2016, se poursuit et s’accentue. Et ce n’est pas la sécheresse de cet été qui va…
 © Biovitis
Biovitis - Le traitement des litières et lisiers

Neutralitière et Neutralisier sont des formulations microbiennes en poudre. "Elles apportent des solutions pour le…

Dans les Vosges comme ailleurs, les exploitations les plus herbagères sont aussi analysées comme les plus fragiles dans la mesure où la constitution des stocks relève d’un nombre de fourrages limités et surtout bien difficile à diversifier.    © F. d'Alteroche
Les éleveurs vosgiens face aux évolutions du climat
Tout comme la forêt vosgienne, les élevages vosgiens souffrent. Une demi-journée organisée à Neufchâteau a permis à des éleveurs…
System Happel - Un robot qui repousse et mélange le fourrage
Machinisme
Le robot repousse-fourrage Pro-Feed 2020 de System Happel repousse le fourrage et le mélange grâce à sa vis.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande