Aller au contenu principal

Vœux du ministre de l’Agriculture : la Maison de la Bio dénonce l’absence de la bio dans son discours

La Maison de la bio dénonce l’absence de référence à l’agriculture biologique dans les vœux du ministre de l’Agriculture adressés au monde agricole pour 2023. Alors qu’elle estime que la bio peut répondre aux défis cités par le ministre : la transition écologique et la souveraineté alimentaire.

L’équipe de la Maison de la Bio en conférence de presse à Paris le 18 octobre : « Nous réunissons les entreprises pour une bio exigeante et ouverte. » De gauche à droite : Romain Ruth (Cosmébio), administrateur ; Pierrick De Ronne (Natexbio), président de la Maison de la Bio ; Philippe Laratte (Synadiet), vice-président ; Didier Perréol (Synabio), vice-président ; Allons Zeitoun (Synadis Bio), administrateur ; Mathieu Lancry (Forébio), trésorier. Non présente sur la photo : Lucie Tamet, déléguée générale de la Maison de la Bio.
© Julia Commandeur - FLD

« La bio enterrée au nom de la souveraineté alimentaire ? les deux sont parfaitement complémentaires ! » lance la Maison de la bio dans un communiqué de presse. L’organisation rassemblant les acteurs de l’agriculture biologique dénonce l’absence de référence à l’agriculture biologique dans le discours de vœux du ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, adressé au monde agricole le 16 janvier.

La Maison de la bio considère, pourtant, que l’agriculture biologique est la seule à pouvoir répondre aux deux enjeux de demain cités par le ministre, à savoir la transition écologique et la souveraineté alimentaire. Elle rappelle que selon les scénarios de Solagro « une agriculture biologique à 50% pourrait nourrir 72 millions de Français en 2050 sans augmenter la quantité de terres arables tout en divisant par trois les pesticides et par deux les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie et la consommation d’eau en été ».

 

Les plus lus

Loïc Guines, président commission bio des Chambres d’agriculture France, Brice Guyau, président commission bio de la FNSEA, Joffrey Beaudot, responsable bio des Jeunes agriculteurs et Jérôme Caillé, président de la commission bio, pour La Coopération agricole.
« La bio s’est développée grâce à la GMS, aujourd’hui ils nous laissent tomber comme une merde »
Plusieurs représentants des agriculteurs bios au sein de la FNSEA, de la Coopération agricole, des Jeunes agriculteurs et des…
Philippe Camburet, président de la fédération nationale d'agriculture biologique lors d'une audition au Sénat.
« 833 euros, ça n’est même pas le prix d’un pneu ! » : les agriculteurs bio en colère face aux annonces d'Attal
Estimant l’annonce de Gabriel Attal trop faible sur le bio, la fédération nationale d’agriculture biologique demande à tous les…
Marc Fesneau auditionné à l'Assemblée nationale
Crise du bio : « Notre objectif c’est qu’il n’y ait pas de déconversions »
Auditionné à l’assemblée nationale sur les mesures face à la crise agricole, Marc Fesneau s’est dit ouvert à la mise en place de…
manif FNAB Paris
Pourquoi les agriculteurs bio continuent-ils à se mobiliser dans la rue ?
Ce 7 février, à l’appel de la Fnab, des agriculteurs bio ont rejoint la capitale pour venir manifester devant l’Assemblée…
état des lieux bio monde
Bio : forte croissance des surfaces dans le monde, le marché européen en repli
Le rapport annuel de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FIBL) et d’IFOAM-Organics International, la Fédération…
Evenement Les terrenales pour préserver la biodiversité.
La filière grandes cultures AB bretonne invite les exploitants à réfléchir à leur avenir
Agenda. Le Groupement des agriculteurs biologiques (GAB) de Bretagne invite les exploitants en grandes cultures à deux réunions…
Publicité