Aller au contenu principal

Étienne Gangneron, en quête de cohérence sociale et économique

Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA, n'oppose pas l'agriculture biologique aux autres formes de production.
© Agence Bio

Vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins charolais, Étienne Gangneron fait remonter son engagement dans l’agriculture biologique aux années de la vache folle. « J’ai toujours été en lien avec les attentes sociétales et j’ai senti à ce moment-là une forte attente de réassurance », explique cet éleveur du Cher, département dont il préside la chambre d’agriculture. À la FNSEA, il accompagne le dossier de l’agriculture biologique en demeurant respectueux des autres systèmes de production. « Personne ne détient la vérité absolue mais je suis convaincu de l’existence de passerelles entre les différents systèmes », affirme-t-il. Lui qui assume son choix au quotidien n’en comprend que mieux les difficultés d’être agriculteur. Il recherche la cohérence sociale et économique de l’agriculture biologique. Depuis trois ans, il s’efforce « d’aller jusqu’au bout de la démarche », dit-il, en allant vers la vente directe. Avouant être mal à l’aise dans les circuits longs, il met son énergie dans le développement de magasins de producteurs. Sa compagne, infirmière, en Gaec avec lui depuis cette année, a décidé de participer à l’entreprise commerciale en préparant des produits. Étienne Gangneron est encore engagé financièrement pour une dizaine d’années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Sylvain Ferry, directeur général de Biocoop : « Rehausser la singularité du bio »
Les Marches
Pour Sylvain Ferry, directeur général de Biocoop, les magasins spécialisés ont un rôle à jouer dans la recherche d’un second…
Natexpo 2022 : comment Sébastien Loctin et En Vérité militent-ils pour toujours plus de transparence dans les marques agro ?
Fruits et Légumes
Pour FLD, Sébastien Loctin revient sur le pourquoi de son combat et les travaux en cours au collectif En Vérité. Attentes…
Retrouvez les prix de vos coops et négoces sur Perfarmer !
Portail Reussir
La volatilité des marchés agricoles constitue le risque financier le plus important sur une ferme. C’est pourquoi plus de 18 000…
Léa Nature structure des filières pour préserver la production
Les Marches
Outre la moutarde, les produits énergivores tels que les légumes surgelés et les produits à base de concentré comme les tomates…
Einböck – Les grandes houes rotatives Rotarystar moins encombrantes sur la route
Machinisme
Le constructeur autrichien Einböck a revu le châssis de ses houes rotatives portées Rotarystar 900 et 1200, afin qu’elles…
Sarrasin bio : dans la Creuse, la filière s'équipe pour le circuit court
Les Marches
Dans la Creuse, une filière de sarrasin bio se structure sur le plateau de Millevaches autour d’une dizaine de producteurs. Le…
Publicité