Aller au contenu principal

Étienne Gangneron, en quête de cohérence sociale et économique

Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA, n'oppose pas l'agriculture biologique aux autres formes de production.
© Agence Bio

Vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins charolais, Étienne Gangneron fait remonter son engagement dans l’agriculture biologique aux années de la vache folle. « J’ai toujours été en lien avec les attentes sociétales et j’ai senti à ce moment-là une forte attente de réassurance », explique cet éleveur du Cher, département dont il préside la chambre d’agriculture. À la FNSEA, il accompagne le dossier de l’agriculture biologique en demeurant respectueux des autres systèmes de production. « Personne ne détient la vérité absolue mais je suis convaincu de l’existence de passerelles entre les différents systèmes », affirme-t-il. Lui qui assume son choix au quotidien n’en comprend que mieux les difficultés d’être agriculteur. Il recherche la cohérence sociale et économique de l’agriculture biologique. Depuis trois ans, il s’efforce « d’aller jusqu’au bout de la démarche », dit-il, en allant vers la vente directe. Avouant être mal à l’aise dans les circuits longs, il met son énergie dans le développement de magasins de producteurs. Sa compagne, infirmière, en Gaec avec lui depuis cette année, a décidé de participer à l’entreprise commerciale en préparant des produits. Étienne Gangneron est encore engagé financièrement pour une dizaine d’années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Salon des maires de France - Comment atteindre 20 % de bio en restauration collective ?
Le salon des maires et des collectivités locales va se tenir à Paris, porte de Versailles, du 16 au 18 novembre. A cette occasion…
Avec Bionly, Les Biolonistes s’implantent en GMS
Les Marches
La marque Bionly développe le référencement national de ses fruits secs, ses apéritifs sains et ses crèmes sucrées au sein de la…
Andros lance sa nouvelle offre Mon Bio Gourmand en GMS
Les Marches
Andros déploie nationalement sa nouvelle marque Mon Bio Gourmand dans les enseignes Carrefour et E.Leclerc.
Bio contre HVE : une nouvelle guerre des tranchées pour le monde agricole
Grandes Cultures
Les attaques se multiplient contre la certification haute valeur environnementale. Les critiques visent notamment la possibilité…
Biotifood veut démocratiser les légumes lactofermentés
Les Marches
Biotifood implante ses conserves bio de légumes lactofermentés dans de plus en plus de GMS et de magasins bio d’Ardèche, de Drôme…
BioDemain étend son réseau jusqu’en Belgique
Les Marches
La marque lilloise BioDemain s’implante dans les enseignes françaises NaturéO, Bio C Bon et SoBio, mais aussi dans l’enseigne…
Publicité