Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Étienne Gangneron, en quête de cohérence sociale et économique

Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA, n'oppose pas l'agriculture biologique aux autres formes de production.
© Agence Bio

Vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins charolais, Étienne Gangneron fait remonter son engagement dans l’agriculture biologique aux années de la vache folle. « J’ai toujours été en lien avec les attentes sociétales et j’ai senti à ce moment-là une forte attente de réassurance », explique cet éleveur du Cher, département dont il préside la chambre d’agriculture. À la FNSEA, il accompagne le dossier de l’agriculture biologique en demeurant respectueux des autres systèmes de production. « Personne ne détient la vérité absolue mais je suis convaincu de l’existence de passerelles entre les différents systèmes », affirme-t-il. Lui qui assume son choix au quotidien n’en comprend que mieux les difficultés d’être agriculteur. Il recherche la cohérence sociale et économique de l’agriculture biologique. Depuis trois ans, il s’efforce « d’aller jusqu’au bout de la démarche », dit-il, en allant vers la vente directe. Avouant être mal à l’aise dans les circuits longs, il met son énergie dans le développement de magasins de producteurs. Sa compagne, infirmière, en Gaec avec lui depuis cette année, a décidé de participer à l’entreprise commerciale en préparant des produits. Étienne Gangneron est encore engagé financièrement pour une dizaine d’années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’abattoir Bodin, un leader ancré sur ses valeurs
Volailles
Leader historique des volailles bio, l’abattoir-transformateur vendéen s’adapte à l’évolution rapide du marché, tout en s’…
Le distributeur spécialisé Biocoop joue la carte du commerce bio équitable
Volailles
Revendiquant 12 à 14 % du marché de la distribution bio, le réseau Biocoop vise l’excellence de ses produits à travers une…
La production du poulet bio est sans doute sous-estimée par l’Agence bio
Volailles

A-t-il été réellement produit 13 millions de poulets bio en 2018 comme l’indique l’Agence Bio ? Le…

Julien Cesbron veut rester un éleveur de poulet bio à taille humaine
Volailles
En dépit de leur faible volume unitaire, les éleveurs en bio comme Julien Cesbron jouent un rôle important pour défendre l’image…
4,94 % des vaches allaitantes sont conduites en bio
Bovins Viande
L’agence bio, agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, a publié les chiffres pour 2018.
Le modèle d’élevage bio s’est inspiré du label rouge fermier
Volailles

La caractéristique de la production française des volailles bio, c’est qu’elle est majoritairement…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site [nom du site]
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière [nom du site]
Consultez les revues [nom du site] et [nom du site] au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière [nom du site]