Aller au contenu principal

Première mondiale - Aux Etats-Unis, le cœur d’un porc greffé sur un homme

Une première médicale mondiale vient d’être réalisée aux Etats-Unis. Des chirurgiens viennent de greffer sur un patient un cœur issu d’un porc génétiquement modifié.

Le porc dont provient le cœur transplanté a été génétiquement modifié pour éviter un rejet immédiat de la greffe par l’homme.
© Dominique Poilvet

C’est un nouveau pas dans le domaine des xénogreffes, les greffes d’animal à humain, qui vient d’être franchi. Des valves cardiaques de porc sont déjà utilisées sur les humains. Mais l’opération réalisée il y a quelques jours aux Etats-Unis est une première mondiale. Un Américain de 57 ans, David Benett, vient d’être greffé du cœur avec un organe provenant d’un porc génétiquement modifié. L’intervention a été réalisée par une équipe de l’école de médecine du Maryland, annonce France 24. De très nombreux médias ont relayé cette information.

 

Un porc génétiquement modifié au secours du don d'organe

Pour le patient en phase terminale d’une maladie cardiaque, il s’agissait du dernier recours possible.

L’intervention démontre la faisabilité d’une greffe de cœur porcin vers l’humain. Le porc dont provient l’organe a été génétiquement modifié « pour ne plus produire un type de sucre présent normalement sur toutes les cellules des porcs et qui provoque un rejet immédiat » précise la chaîne de télévision.

L’entreprise Revivicor, qui a effectué cette modification génétique sur l’animal, a également fourni un rein de porc qui a été implanté en octobre 2021 sur un patient à New-York, apprend-on encore avec France 24.

Si la greffe réalisée à partir d’un cœur de porc s’avère réussie, elle ouvre la porte à des dons d’organes porcins qui pourraient contribuer à compenser la pénurie de donneurs d’organes.

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité