Aller au contenu principal

Formation
« Animaux et société », un enseignement né de la poussée animaliste mais non militant

Une formation d’un nouveau genre va être dispensée à l’Université de Rennes 2 à partir d’octobre : « animaux et société » ou la question animale abordée côté sciences humaines et sociales, arts, lettres et langues.  

© François d'Alteroche

C’est Ouest France qui révèle l’information : une formation innovante intitulée « animaux et société » va être dispensée à l’université de Rennes 2 à partir d’octobre 2019.

Le journal breton explique que la polémique monte autour de ce nouveau cycle d’enseignement qui ne fait intervenir aucun professionnel des filières animales mais donne la parole aux associations de défense animale L214 ou OneVoice. Le député Marc Le Fur a fait part de son étonnement, rapporte le journal.

Emilie Dardenne, responsable de ce diplôme universitaire, interrogée par le quotidien, se défend de tout militantisme. « Ce qui nous intéresse, c’est d’aborder la question animale depuis la perspective de nos disciplines enseignées à Rennes 2 : les sciences humaines et sociales, les arts, les lettres et les langues », confie la spécialiste de philosophie anglophone au journaliste Yann-Armel Huet. Il s’agit d’une formation continue qui s’adresse à des professionnels, « c’est pour cela qu’on a fait appel à des professionnels de terrain de l’animalisme, qui viennent apporter leur expertise. »

Pour l’heure, le diplôme semble attirer sa clientèle. 38 candidats se sont déjà fait connaître pour seulement 20 places, rapporte Emilie Dardenne qui précise encore dans Ouest France : « Parmi les candidats, il y a des professionnels de la filière viande. Ils seront les bienvenus et pourront apporter leur point de vue sur la question. »

Plus d'informations sur le site de l'Université de Rennes 2.

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
Publicité