Aller au contenu principal

Service de remplacement
Les vacances des agriculteurs seront-elles sacrifiées sur l’autel de la rigueur budgétaire ?

La loi d’orientation agricole du 5 janvier 2006 a facilité la prise de congés par les agriculteurs en leur octroyant un crédit d’impôt pour se faire remplacer sur leur exploitation.
Depuis sa mise en place, cette mesure a largement fait la preuve de son efficacité et de sa nécessité. Plus de 20 000 agriculteurs et agricultrices en bénéficient chaque année. 165 000 journées de remplacement pour congés ont été réalisées en 2011 (+70 % depuis la création du crédit d’impôt), soit près de 30 % de l’activité des Services de remplacement.
Assis sur le vivant, le métier d’agriculteur est une profession prenante, faite d’astreintes et de contraintes, qui permet difficilement de concilier temps professionnel et temps personnel. En permettant aux agriculteurs de partir de leur exploitation en toute tranquillité pendant quelques jours, cette mesure constitue une avancée sociale indéniable pour notre profession. Elle est un enjeu important quant à la qualité de vie, l’épanouissement personnel, le bien être social, l’ouverture sur l’extérieur, l’insertion et l’implication des agriculteurs au sein des territoires. Contribuant à l’attractivité du métier, elle est un facteur essentiel pour favoriser l’installation et la transmission des exploitations.
En outre, elle génère plus de 800 emplois salariés équivalents temps plein en milieu rural.
Ce dispositif a été reconduit l’an passé jusqu’au 31 décembre 2012.
Nous sommes actuellement très inquiets quant à sa prolongation au-delà de cette date. Le projet de loi de finances pour 2013, présenté lors du Conseil des ministres du 28 septembre 2012, ne prévoit pas en effet sa reconduction.
Parfaitement conscients des impératifs d’une gestion rigoureuse de nos finances publiques, sa remise en cause irait néanmoins à l’encontre d’une justice sociale envers les publics les plus fragiles, défendue par le Président de la République.
Nous demandons aux députés et aux sénateurs de tout mettre en œuvre, dans le cadre du débat parlementaire sur le projet de loi de finances pour 2013, pour que cette mesure soit prolongée.

En Creuse
Concernant le département de la Creuse, en 2011, 70 personnes se sont fait remplacer dans le cadre de congés, totalisant 535 journées soit près de 15 % de l’activité de l’association.

Pour toute information, vous pouvez contacter Cécile Fournier ou Angélique Jouannet.
Service de Remplacement Creuse, 2 rue Martinet, BP 227, 23005 Guéret Cedex
Tél. 05 55 41 71 33

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière