Aller au contenu principal

+ 40 % d'ici 2030 pour les protéines végétales

© Roquette

La croissance du marché des protéines est évalué à plus de 40 % d'ici 2030 pour répondre à la fois aux besoins en alimentation humaine et animale, selon le consortium "Protéines France". Cette association regroupe des industries agroalimentaires françaises qui veulent tirer parti de ce marché en plein boom, notamment du fait du développement des substituts à la viande et au lait. En effet, si le nombre de végétariens augmente, le nombre de "flexitariens", c'est-à-dire ceux qui zappent entre les produits animaux et les produits végétariens, progresse encore plus vite. Le consortium d'entreprises, qui utilisent des protéines issues de blé, maïs, pois, luzerne ou encore soja, veut "faire de la France un leader de la protéine".

 

www.agrapresse.fr

AGRA l’agence d’information des politiques et de l’économie agricoles et agroalimentaires, basée à Paris et Bruxelles.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité