Aller au contenu principal

Vers une pénurie de soja non OGM

Les filières animales Non OGM font face à un manque de tourteau de soja qui pourrait durer plusieurs mois, avec peu de solutions de remplacement.

Ce tourteau de soja "expeller" et non OGM fabriqué dans le sud-ouest fait partie des alternatives à développer © D.Poilvet
Ce tourteau de soja "expeller" et non OGM fabriqué dans le sud-ouest fait partie des alternatives à développer
© D.Poilvet

Depuis le mois d’avril, faute de matière disponible  il y a des ruptures des cotations du tourteau de soja garanti sans OGM (inférieur au seuil de détection de 0.9%), indiquent les professionnels de l’alimentation animale dans un communiqué commun de La Coopération agricole et du Snia. Et cela, malgré une hausse significative de la prime d’achat du non OGM passée de 85 euros/tonne fin 2020 à 280 euros en avril dernier. D'après le Snia, les fabricants qui achètent des tourteaux aujourd'hui doivent débourser 410 €/t pour du soja standard et 695 €/t pour du sans OGM (rendu Montoir).« N’étant pas couverts sur la totalité de leurs besoins, les fabricants français et européens se retrouvent dans l’incapacité de racheter » explique Patricia Le cadre, spécialiste des marchés agricoles au Céréopa.

Baisse de l’offre en Non OGM

A court terme, il y a un risque élevé de rupture d’approvisionnement sur une durée indéterminée, mais ce sera au moins jusqu’à la prochaine récolte indienne en novembre. Cette tension résulte surtout d’une offre en baisse. « L’Inde a déclaré forfait en raison de gros problèmes logistiques liés à la Covid et de protectionnisme. Au Brésil, les graines non OGM n’ont pas été « ségréguées (c’est-à-dire physiquement séparées des graines OGM), poursuit la spécialiste. La demande chinoise et le prix du soja conventionnel sont tels qu’il était plus intéressant de tout mélanger pour satisfaire l’ogre chinois. »

D’après elle, « la demande en soja non OGM n’a pas explosé, mais elle ne peut pas être entièrement satisfaite. » En volailles, ce soja est utilisé pour les productions Bio et beaucoup de certifié et de label rouge. Il devrait d'ailleurs être rendu obligatoire pour toutes les volailles label rouge dans la prochaine notice technique à paraitre.

Peu d’alternatives disponibles

Les opérateurs vont devoir chercher des alternatives, sachant que ce tourteau est techniquement difficile à substituer. Le tourteau de colza non OGM n’est presque plus disponible sur cette fin de campagne et le tourteau de tournesol dit HP est rare et cher au niveau mondial.

Les professionnels appellent les autorités et partenaires à réfléchir à des solutions de pérennisation des filières non OGM. « Ces filières doivent se projeter et l’aval contractualiser suffisamment tôt pour inciter les producteurs à semer, estime Patricia Le cadre. Cet épisode montre surtout que la segmentation a un coût qu’il faut payer au juste prix. »

Par ailleurs, la Commission européenne veut ré autoriser les protéines animales transformées (ex « farines animales »). Ce pourrait être une piste, si les consommateurs l’acceptent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

De nouvelles règles de production pour les œufs label rouge
En discussion depuis 2018, les nouvelles conditions de productions communes de la production d’œufs de poules label rouge sont…
Nathalie Mordelet avec ses poulettes pendant leur enlèvement : « Il faut être ferme avec les poules, sinon elles ont vite fait de gagner la partie à nos dépens. » © P. Le Douarin
Poules pondeuses : les six premières semaines sont cruciales
En production d’œufs sous modes alternatifs, les deux premiers mois de la mise en route des poules conditionnent énormément le…
« Sur les quatre lots en volière, pas un n’a eu les mêmes comportements. C’est à moi de réagir et de m’adapter aux poules comme elles s’adaptent aussi à leur nouvel environnement. » © P. Le Douarin
Pondeuses en volière : Patrick Le Corre est exigeant sur ses poulettes
Éleveur finistérien méticuleux, Patrick Le Corre est très vigilant sur la manière dont sont élevées ses poules, afin de les…
Le test de modulation de la croissance a été mené dans la ferme de recherche de la firme services MG2Mix © Orvia-MG2Mix
Produire un canard de Barbarie plus petit et mieux viandé
Le sélectionneur Orvia propose aux producteurs de nouvelles pistes techniques afin de fournir aux abattoirs un canard mâle…
Les ressorts haute résistance en rotation de l'aérateur Aélavia cassent la croute de litière. © Pubert
Un aérateur pour tout type de litières

Fabriqué par l’entreprise française Pubert et distribué par Boissinot Élevage, Aélavia est un aérateur…

Adrien Hervault : « La première semaine, je déclenche manuellement la distribution de l’aliment pour bien caler les quantités et veiller à ce que les poules ne fassent pas de tri. » © A. Puybasset
« Je ne compte pas mes heures au démarrage de mes poules en volière »
Adrien Hervault et son père Patrick passent beaucoup de temps dans leurs volières durant les premières semaines, très attentifs à…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)