Aller au contenu principal

Une table photovoltaïque au sol et hors réseau pour des poulets

Pour fournir ses trois poulaillers en énergie, Ludovic Mazin a installé cent panneaux posés au sol et non connectés au réseau.

Peu après avoir achevé en novembre 2017 la construction d’un troisième bâtiment en demi-lune de 1300 m2 dans les Deux Sèvres, Ludovic Mazin a fait installer « à l’intuition » cent panneaux photovoltaïques au sol. Avec 3900 m2 (3 fois 1300 m2) construits depuis 2012 à Sepvret, il élève par an quatre bandes de poulet standard et un lot de dinde mis en place en automne. « Mon objectif était double : faire des économies et montrer ma volonté de m’inscrire dans une démarche de développement durable. » Il a démarré sa table le premier juin 2018. « Avec la ventilation renforcée et la brumisation des poulets, les besoins électriques de l’élevage sont supérieurs en été, ce qui s’accorde bien avec le maximum de production photovoltaïque. » Et c’est ce qui l’a décidé à faire le pas, sans étude de faisabilité. Composée de 100 panneaux orientés plein sud, la table photovoltaïque a été installée par Le Triangle, son constructeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

La ferme solaire de Rom dans les Deux-Sèvres compte 33 000 m2 de panneaux et devrait produire 7,3 millions kWh par an. © Technique Solaire
Une méga installation conciliant des canards en plein air et du solaire en toiture
La société de développement Technique Solaire investit dans des champs d’ombrières photovoltaïques chez des éleveurs de volailles…
Un élevage de canards de chair équipé de panneaux depuis 2013 dans le Maine et Loire © Solewa
Trois raisons pour continuer à investir dans le photovoltaïque agricole
Investir dans du photovoltaïque à la ferme est de plus en plus d’actualité. Régis Le Carluer, conseiller énergies renouvelables à…
Influenza aviaire à H5N8 : La France passe en risque « élevé »

L’arrêté a été pris le 4 novembre et

Karine Ruault, entourée de son mari Kamuran Yilmaz et de leurs enfants Zérya et Elyas, a suivi le parcours à l’installation jeune agriculteur, lui permettant de bénéficier de conditions d’installation optimales. © A. Puybasset
Une installation en volaille de chair rondement menée
Karine Ruault s’est installée à 28 ans avec un bâtiment neuf en volaille de chair. Être bien accompagnée lors de son projet a été…
Antispécisme : Red Pill (ex DxE France) renonce aux vidéos clandestines en élevage
Contacté par Agra Presse le 9 novembre, William Burkhardt annonce que l'association Red Pill (ex-DxE France) qu'il a co-fondée…
pigeonneaux au nid
Covid-19 : Trois millions d’euros pour les éleveurs de canards, pintades, cailles et pigeons
Les éleveurs de pintades, canards, cailles et pigeons vont bénéficier d'une aide spécifique de l’État, à hauteur de 3 millions d'…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)