Aller au contenu principal

Une stabulation rénovée en poulailler

Construisant un poulailler de 1700 m2 avec l’organisation Bellavol, Bruno Groussin a également décidé de transformer sa stabulation encore en cours de remboursement.

Avec 4860 m2 de surface d’élevage, dont 3000 m2 à neuf, à 43 ans Bruno Groussin a atteint son objectif de devenir uniquement un éleveur de dindes par passion et de poulets par nécessité. Installé en 1996 à Challans en Vendée sur la ferme familiale, il lui aura fallu attendre dix ans pour arrêter le quota laitier de 132 000 litres et vingt pour définitivement réformer le troupeau de 65 vaches allaitantes. En attendant, il louait un site de 3000 m2 pour compléter les trois anciens bâtiments (1860 m2) construits avant sa naissance. « Ce n’était pas une solution durable, compte tenu de leur âge et des huit kilomètres de distance à mon exploitation. Moi, j’aime passer régulièrement voir mes dindes. » Démarré en 2011, son projet s’est concrétisé l’an passé, le temps de se décider et de réaliser le dossier administratif. Bruno Groussin a opté pour un 1700 m2 à ventilation bilatérale de Tuffigo Rapidex.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Tunnel de séchage de fientes de poules. Tous les élevages de pondeuses ont intérêt à sécher les fientes, plus ou moins par stockage ou par aération forcée.
Les fientes de poules épandues perdent peu d’azote
Des suivis de la perte d’ammoniac au champ montrent que les fientes séchées de pondeuses perdent seulement 7 à 8 % de leur azote.
[Mise à jour au 5 novembre ] Influenza aviaire : le virus H5N1 s’installe dans les élevages européens
Après l’augmentation du nombre d’oiseaux sauvages retrouvés porteurs de virus, c’est au tour des élevages avicoles d’être…
Le résultat d’un incendie criminel dans l’Orne en septembre 2019.
Comment répondre positivement aux attaques anti-élevages
Face aux attaques sur l’élevage, garder une communication positive est essentiel, comme l’a montré le grand débat organisé au…
L'Itavi recommande le port d'un masque lors de taches en ambiance poussiéreuse (ici en volière de ponte), du fait de la présence de particules fines qui accroissent les risques.
Santé des éleveurs de volailles : prendre aussi en compte la taille des poussières
Les plus dangereuses, les poussières fines émises en élevage de poulet ne représentent que 5 % de la masse de particules, mais…
Sécurisation contre la grippe aviaire : l’accord de la filière à foie gras a été validé
Ce 9 novembre, l’accord interprofessionnel du Cifog sur la sécurisation de la filière à foie gras vis-à-vis du risque sanitaire…
Le non épointage n'affecte pas les performances individuelles, mais la mortalité est supérieure, voire très supérieure, à celles des lots non épointés.
La palette des solutions au picage s’élargit en poules pondeuses
Faute de solution miracle, les éleveurs de poules pondeuses ont plusieurs leviers d’action pour prévenir ou limiter le picage…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)