Aller au contenu principal

Une marge brute supérieure pour les lots de poulets lourds sans pododermatites

L’analyse des résultats de 29 élevages en poulet lourd sexé, menée par les Chambres d'Agriculture de Bretagne, montre une marge brute plus élevée pour les lots ayant peu de pododermatites malgré des charges variables supérieures.

Pour l'éleveur, la qualité des coussinets plantaires des poulets passe par une bonne gestion de la litière. © A. Puybasset
Pour l'éleveur, la qualité des coussinets plantaires des poulets passe par une bonne gestion de la litière.
© A. Puybasset

Cela vaut-il le coup de viser le « 0 pododermatite » en poulet lourd sexé ? La réponse serait plutôt « oui » selon une analyse des résultats technico-économiques réalisée par la chambre d’agriculture de Bretagne, sans parler de l’aspect bien-être animal.

Elle est basée sur les résultats d’un échantillon de 233 lots (soit 51 poulaillers) de l’enquête avicole de 2019 pour lesquels le taux de pododermatites était renseigné. Ils ont été classés en trois classes, selon le taux de pododermatites : 1 : « moins de 15 % », 2 : « de 15 à 49 % » et 3 : « plus de 50 % ». L’analyse montre que les lots à faibles taux de pododermatites ont une marge poussin aliment plus élevée, liée à l’intégration des primes mais aussi à l’amélioration de l’index de performances (+2,7 %).

« Ces meilleures performances sont atteintes au prix d’une augmentation des charges de litière, de chauffage, de santé et de désinfection », souligne Élodie Dezat. Ainsi, l’écart de marge poussin aliment qui était de 2,62 €/m2/lot entre les lots à moins de 15 % de pododermatites et ceux à plus de 50 % se réduit à 1,538 €/m2/lot pour la marge brute (écarts de respectivement 0,88 €/m2 de MPA et 0,6 €/m2/lot de MB entre la classe 1 et 2). Ce différentiel de marge moins élevé est toutefois positif. « Cet écart doit permettre de financer les éventuels investissements sur les bâtiments, le matériel pour faciliter le paillage ainsi que le temps de travail souvent plus important pour l’entretien des litières. »

Retrouvez ici d'autres articles sur la maîtrise des pododermatites

Les plus lus

Passé du lait à la volaille, Emmanuel Rochelle n'envisageait pas de faire le saut vers une production de poulet conventionnel.
"Je suis passé du lait à la volaille, avec mon poulailler statique équipé d'un jardin d'hiver"

Après avoir hésité entre la pondeuse plein air et la volaille Label rouge, Emmanuel Rochelle a finalement choisi un poulailler…

Baptiste Combréas (Ets Braud) avec Yannick Lardeux (Gaec de l'Erdre) en Loire-Atlantique.
Volailles différenciées : Le jardin d’hiver prend racine dans le groupe Michel

Lancé voici cinq années par le groupe de nutrition animale Michel, le poulailler Terre-Neuve d’élevage de poulet et dinde avec…

Volailles label rouge : Comment mieux occuper les bâtiments

Lorsque l’offre de poulets label rouge ne peut être résorbée par un accroissement de la demande ou par un élargissement du…

Pascal Laurent accompagné de son technicien Guillaume Gannat (à gauche) : « Poser le diagnostic et trouver l’agent responsable a été un premier soulagement. Je ...
« Le virus variant Gumboro a été vraiment insidieux sur mes poulets lourds »

Chez Pascal Laurent, un virus réassortant de la maladie de Gumboro, responsable d’immunodépression sur ses poulets lourds…

Poulets label à cou nu élevés en liberté dans la forêt landaise.
Volailles label rouge : la filière sud-ouest traumatisée par l’influenza aviaire

Chamboulée par l’influenza aviaire depuis 2016, la filière Label rouge de Maïsadour reprend espoir, mais avec un éventail…

Yannick Lardeux est un adepte de la ventilation dynamique.
"Mon élevage s'est renforcé avec un poulailler dynamique à jardin d'hiver"

 

Aux Vallons-de-L’Erdre en Loire-Atlantique, le Gaec de l’Erdre compte trois associés, Yannick et Michel Lardeux,…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)