Aller au contenu principal

Un diagnostic ventilation axé sur le coup de chaleur en volaille

Le diagnostic de Tell-Élevage s’appuie sur une méthodologie spécifique de mesure des vitesses d’air et sur des technologies numériques.

Jean-Luc Martin, de Tell-Élevage : "Grâce aux 25 points de mesure, on détecte les zones à vitesses d'air trop faibles." © A. Puybasset
Jean-Luc Martin, de Tell-Élevage : "Grâce aux 25 points de mesure, on détecte les zones à vitesses d'air trop faibles."
© A. Puybasset

Fondée par Jean-Luc Martin, la start-up Tell-Élevage est spécialisée dans le diagnostic technique de bâtiments avicoles et porcins. Suite au coup de chaleur et à la demande du Gaevol, elle a défini un diagnostic spécifiquement orienté sur la capacité d’un poulailler à maintenir de bonnes conditions d’ambiance lors de températures extérieures élevées. Le diagnostic comprend 140 questions qui s’articulent autour de 4 thématiques de contrôle : la précision des capteurs (température, hygrométrie, dépression), la capacité du bâtiment à prévenir en cas de problèmes (filtres, alarmes), la capacité de refroidissement du bâtiment (contrôle du débit des buses, de leur répartition, du cycle de fonctionnement de la brumisation et de l’état du matériel) et enfin la mesure des vitesses d’air lorsque la ventilation est à 100 % de sa capacité. « Ces dernières sont réalisées à l’aide d’un anémomètre à fil chaud, plus précis pour des vitesses faibles. Il est positionné à 32 cm du sol, correspondant à la hauteur des poulets en fin de lot », détaille Jean-Luc Martin. La surface du bâtiment est divisée en 25 zones, selon une méthodologie précise (la même que pour les mesures de luminosité). Cela permet d’avoir un quadrillage standard, quelles que soient les dimensions du bâtiment. « Les valeurs mesurées sont directement enregistrées sur une application de ma tablette, montre Patrice Jouan, l’un des auditeurs. « La vitesse d’air moyenne de chaque zone est ensuite calculée par un logiciel en fonction des valeurs mini et maxi mesurées en positionnant l’anémomètre dans le sens de la largeur puis de la longueur du bâtiment. » Grâce à un code couleur défini en fonction des vitesses d’air, on aboutit à une cartographie qui permet de visualiser rapidement les zones dans lesquelles les vitesses d’air sont insuffisantes.

À l’issue du diagnostic, un rapport est émis automatiquement listant les points d’amélioration et définissant un plan d’action. L’éleveur peut le partager avec ses partenaires techniques.

 

Lire aussi :

Gaevol et Sanders proposent un plan d’action pour optimiser la capacité à refroidir des poulaillers

 

Cartographie des vitesses d’air de deux bâtiments

Voici l’exemple de deux bâtiments en ventilation longitudinale ayant le même débit d’air : celui du haut n’est pas bon en vitesses d’air, tandis que celui du bas est très bien mais avec deux zones critiques (en rouge). Le code couleur aide à visualiser rapidement les zones sans ou avec peu de vitesses d’air.

Vitesses d’air bâtiments en ventilation longitudinale © Source : Tell-Élevage
 
 
Vitesses d’air bâtiments en ventilation longitudinale © Source : Tell-Élevage
Source : Tell-Élevage
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Influenza H5N8 : La France ordonne un confinement partiel des volailles
Après la confirmation de la présence du virus influenza aviaire aux Pays-Bas le 20 octobre, le ministère a décidé d’imposer le…
Influenza H5N8 : Les Pays-Bas ont confiné leurs volailles
les Pays-Bas ont confinés leurs volailles depuis vendredi 23 octobre à zéro heure, après la détection le 20 octobre d’un virus de…
Photovoltaïque sur les parcours : Le Synalaf donne ses préconisations
Le syndicat national des labels avicoles (Synalaf) a fait part le 12 octobre de sa position sur l’installation de panneaux…
« Dans ce métier, il faut avoir le souci du détail » © P. Le Douarin
« Du matériel adapté et de la méthode pour laver les poulaillers»

« Basé dans les Deux Sèvres, je travaille seul, mais j’ai plusieurs nettoyeurs à disposition selon le…

Influenza aviaire : les autorités sanitaires européennes appellent à la vigilance
Les migrations automnales d’oiseaux d’eau en provenance de l’extrême est de l’Europe pourraient être porteuses de virus de l’…
LDC limite les impacts de la Covid-19
Au vu des volumes et des ventes en légère progression globale de mars à fin août, le groupe LDC démontre qu’il est arrivé à…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)