Aller au contenu principal

MSD Santé Animale
Sphereon facilite la vaccination des volailles

MSD Santé Animale généralise la technologie Sphereon à ses principaux vaccins aviaires.

Avec le procédé Sphereon, le vaccin vivant lyophilisé se présente sous forme de sphères hautement solubles.
Avec le procédé Sphereon, le vaccin vivant lyophilisé se présente sous forme de sphères hautement solubles.
© MSD

Tous les vaccins viraux vivants lyophilisés de MSD sont désormais fabriqués avec le procédé breveté Sphereon. Cette technologie permet de produire des vaccins vivants lyophilisés sous la forme de petites sphères hautement solubles, emballées dans des cupules en aluminium.

Le principal avantage pour l’éleveur est la sécurité d’utilisation. Il n’y a plus de risque de casser le flacon de verre, de se couper avec le bouchon métallique ou de se blesser avec l’aiguille.

Il suffit d’ouvrir la cupule, de verser les sphères dans une eau dépourvue de désinfectant (idéalement une eau en bouteille faiblement minéralisée) et de remuer la solution vaccinale avec un fouet en plastique. "Les billes hautement solubles réduisent le temps de préparation (1min27 pour 45 000 doses) et limitent le risque de résidus dans la solution vaccinale", explique Flérida Izquierdo, chef de produit volaille. 

Déployée en 2016 pour les vaccins contre la bronchite infectieuse de la gamme Nobilis (228E, D78), cette nouvelle galénique est étendue aux vaccins Gumboro (Nobilis 228 E et D778) et Newcastle (Nobilis ND Clone 30 et Ma5 + Clone 30). Ils sont disponibles en plusieurs conditionnements pour s’adapter à toute taille de lot et sont utilisables au couvoir comme en élevage (application par l’eau de boisson, par nébulisation ou par goutte dans l’œil). Ils se conservent au réfrigérateur.

"Trois vaccins vivants sur dix du marché aviaire en France sont désormais sous forme de Sphereon."

Léger et moins volumineux que les flacons en verre, Sphereon permet par ailleurs de réduire les coûts de transports et de stockage (réduction de l’impact carbone).

Les plus lus

En 2022, le poulet lourd non sexé a encore amélioré sa marge brute (+88 en deux ans), dépassant même le lourd sexé.
Enquête avicole : Les marges des volailles de chair ont grimpé en 2022

L’enquête avicole des chambres d’agriculture portant sur les lots de volailles de chair abattus en 2022 en Bretagne, Pays de…

Éric Dumas, président du Cifog : « Nous demandons la prolongation de la campagne de vaccination des canards ainsi que la poursuite de l’accompagnement financier de ...
La filière foie gras se remplume

Le secteur du foie gras retrouve l’optimisme avec le retour d’une offre sanitairement maîtrisée et la montée en gamme des…

L’atelier avicole facilite la transmission de l'exploitation

Lors du recensement agricole de 2020, il a été demandé quel serait le devenir de l’exploitation à horizon trois ans lorsque l’…

pour entrée si besoin
La hausse de l’âge des exploitants avicoles devient préoccupante

L’analyse des données du recensement agricole 2020, réalisée par l’Itavi fin 2023, montre que comparativement aux autres…

Bureaux de MHP à Kiev. L'accord avec l'UE profitera surtout aux actionnaires de MHP et peu au peuple ukrainien.
137 000 tonnes de filets de poulet ukrainien sans droits

La prolongation des mesures commerciales autonomes pour l’Ukraine a finalement été largement validée par les eurodéputés le 23…

Olivier Mevel est enseignant maître de conférences à l’université de Bretagne occidentale en sciences de gestion, commerce, logistique et distribution. Il est aussi ...
Olivier Mével : « La filière du poulet label rouge devrait se réarmer ! »

Selon Olivier Mevel, consultant en stratégie et marketing des filières alimentaires, la filière Label rouge souffre d’un…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)