Aller au contenu principal

Sanders contribue au développement de la protéine végétale française

Dans un contexte de pénurie de soja non OGM et de mise en œuvre du plan protéines, le fabricant d’aliments Sanders veut limiter le recours au soja importé et augmenter sa capacité de traitement des graines françaises d’oléoprotéagineux.

La capacité de production de Sojalim à Vic-en-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, passera en 2022 de 25 000 à 50 000 t de tourteaux de soja par an.
La capacité de production de Sojalim à Vic-en-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, passera en 2022 de 25 000 à 50 000 t de tourteaux de soja par an.
© Avril

« Nous avons réussi à réduire nos consommations de tourteaux de soja non OGM de 26 % entre mars et août 2021 », s’est félicité Philippe Manry, directeur général de Sanders lors d’une conférence de presse organisée au Space.

Sur les 653 045 tonnes de tourteaux de soja, colza et tournesol utilisés annuellement par Sanders, 38,5 % sont d’origine France (252 000 tonnes, dont 32 400 t d’autres opérateurs qu’Avril) « Notre objectif est d’augmenter encore nos volumes pour favoriser notre autonomie », poursuit-il. D’une part, l’extension en cours de l’usine Sojalim de trituration de graines françaises de soja permettra de doubler la production à 50 000 tonnes, dès mai 2022. Sanders travaille aussi à la création de deux autres outils industriels, en bio et conventionnel, au nord de la Loire. Les annonces seront faites en 2022.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Théo Ripoche, 23 ans, s'est installé avec un nouvel atelier avicole pour diversifier l'exploitation bovine.
Un poulailler autoconstruit pour diversifier l’élevage bovin
Le Gaec de La Rouillère a largement participé à la construction de son poulailler polyvalent de 1 800 m2. L’économie…
Violaine Quéré, productrices d'œufs bio : « Le principal objectif de l’agroforesterie est d’inciter les poules à sortir davantage et à aller jusqu’au bout du parcours enherbé. »
Un parcours arboré et source de protéines pour les poules pondeuses
Pour inciter ses poules pondeuses bio à occuper les parcours, Violaine Quéré a planté des haies et des arbres de bois-d’œuvre et…
Trois astuces d’éleveurs de volailles primées par les Chambres d'Agriculture de Bretagne
Les Chambres d’Agriculture de Bretagne ont dévoilé le 16 décembre les gagnants de leur concours Trucs et Astuces de 2021. Trois…
Le ballot de paille est un enrichissement particulièrement apprécié par les poulets car il leur permet de se percher, d’explorer grâce aux brins de paille qui dépassent, mais aussi de se reposer en s’adossant contre les bords.
Bien être animal : choisir les enrichissements de ses poulets
Des enquêtes approfondies en élevage réalisées par l'Itavi ont permis d’évaluer l’impact de différents enrichissements favorisant…
Dernière ligne droite pour le sauvetage de Poulehouse
Inventeur de « l’œuf qui ne tue pas la poule » en 2017, la société Poulehouse coule sans avoir démontré ni l’…
Génétique poule : Le groupe allemand EW acquiert Novogen et Verbeek
Le Groupe Grimaud a décidé, « suite à une réorientation stratégique », de céder sa division de sélection et accouvage de…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)