Aller au contenu principal

Robotique avicole : Octopus rachète Tibot

L’activité robotique Tibot se poursuit au travers d’Octopus Biosafety.

Plus de 200 unités de robots Spoutnic/T-Moov ont été commercialisés jusqu'à présent dans 22 pays. 
Plus de 200 unités de robots Spoutnic/T-Moov ont été commercialisés jusqu'à présent dans 22 pays. 
© P. Le Douarin

Octopus Biosafety a annoncé le 22 novembre le rachat de la start-up rennaise Tibot. Pionnière en robotique avicole avec son robot Spoutnic/T-Moov destiné aux élevages de poules pondeuses, Tibot avait annoncé sa cessation d’activité fin septembre.

Basée à Auray et également spécialisée en robotique avicole, l’entreprise Octopus a développé le mini-tracteur autonome XO pour le traitement de la litière en volaille de chair.

Dès l’intégration des actifs de Tibot, Octopus assurera la commercialisation et la livraison du robot d’animation T-Moov et du nouveau scarificateur de litière Easy-Lit, ainsi que le SAV de l’ensemble de la gamme.

 

 

 
Octopus assurera la commercialisation des robots T-Moov et du nouveau scarificateur de litière Easy-Lit (en premier plan).

Octopus assurera la commercialisation des robots T-Moov et du nouveau scarificateur de litière Easy-Lit (en premier plan). © P. Le Douarin

 

"Nous partageons avec Tibot une même vision de la robotique pour améliorer le quotidien des aviculteurs et la performance des élevages", a souligné Bertrand Vergne, président d’Octopus. "La révolution robotique est pour nous une évidence pour répondre aux enjeux de l’aviculture du 21e siècle."

Plus de 200 unités de robots Spoutnic/T-Moov ont été commercialisées jusqu’à présent dans 22 pays.

Les plus lus

Passé du lait à la volaille, Emmanuel Rochelle n'envisageait pas de faire le saut vers une production de poulet conventionnel.
"Je suis passé du lait à la volaille, avec mon poulailler statique équipé d'un jardin d'hiver"

Après avoir hésité entre la pondeuse plein air et la volaille Label rouge, Emmanuel Rochelle a finalement choisi un poulailler…

Baptiste Combréas (Ets Braud) avec Yannick Lardeux (Gaec de l'Erdre) en Loire-Atlantique.
Volailles différenciées : Le jardin d’hiver prend racine dans le groupe Michel

Lancé voici cinq années par le groupe de nutrition animale Michel, le poulailler Terre-Neuve d’élevage de poulet et dinde avec…

Volailles label rouge : Comment mieux occuper les bâtiments

Lorsque l’offre de poulets label rouge ne peut être résorbée par un accroissement de la demande ou par un élargissement du…

Pascal Laurent accompagné de son technicien Guillaume Gannat (à gauche) : « Poser le diagnostic et trouver l’agent responsable a été un premier soulagement. Je ...
« Le virus variant Gumboro a été vraiment insidieux sur mes poulets lourds »

Chez Pascal Laurent, un virus réassortant de la maladie de Gumboro, responsable d’immunodépression sur ses poulets lourds…

Poulets label à cou nu élevés en liberté dans la forêt landaise.
Volailles label rouge : la filière sud-ouest traumatisée par l’influenza aviaire

Chamboulée par l’influenza aviaire depuis 2016, la filière Label rouge de Maïsadour reprend espoir, mais avec un éventail…

Yannick Lardeux est un adepte de la ventilation dynamique.
"Mon élevage s'est renforcé avec un poulailler dynamique à jardin d'hiver"

 

Aux Vallons-de-L’Erdre en Loire-Atlantique, le Gaec de l’Erdre compte trois associés, Yannick et Michel Lardeux,…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)