Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Néalia mélange le blé à l’usine

Virginie Creunet, responsable monogastrique de Néalia. « Avec l’intégration du blé entier à l’usine, de l’éleveur à l’abattoir tout le monde est gagnant et sécurisé. »
© Néalia

Acteur de la nutrition animale en région Grand Est, Néalia organise la production de poulets principalement dans la Marne, l’Aisne et les Ardennes. Il livre l’abattoir « Éleveurs de la Champagne » situé à la périphérie de Reims (1). Ce dernier traite environ 180 000 poulets par semaine, surtout du poulet standard de 1,85 kg (environ 25 000 poulets label/semaine).

Néalia incorpore du blé entier dans l’aliment composé depuis 2014, mais directement à l’usine pour livrer un mélange prêt à consommer. Le blé entier a été qualifié pour la volaille, c’est-à-dire nettoyé, analysé et contrôlé (mycotoxines, composition…). Son taux d’incorporation varie de 6 à 18 % en fonction de l’aliment. Le blé entier n’est pas distribué au poulet label, car il le trie et gaspille l’aliment.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Le 19 mars dans un supermarché de Bretagne, les linéaires étaient à nouveau bien remplis © P. Le Douarin
Les filières avicoles font face au tsunami du Covid-19
Depuis l’entrée en vigueur du confinement, les chaînes d’approvisionnement avicoles s’adaptent au bouleversement des débouchés et…
De nouveaux foyers d’influenza H5N8 HP sur des volailles en Allemagne, Bulgarie et Pologne
Les 12 et 13 mars, l’OIE a annoncé un foyer d'influenza aviaire H5N8 HP en Allemagne et six en Pologne
Florian Palluet mise sur la performance technique et énergétique, avec son poulailler de 1680 m2.  © A. Puybasset
Un bâtiment de volailles de chair équipé pour gagner en technicité
Florian Palluet a investi dans un poulailler de chair à extraction haute Skov. Dans ses choix d’équipements, il a donné la…
« Tous les coronavirus sont hautement transmissibles » , explique Béatrice Grasland, de l'Anses de Ploufragan
Béatrice Grasland, de l'Anses de Ploufragan, se veut rassurante sur la non-implication des animaux domestiques dans la…
Un troisième foyer d’influenza aviaire H5N8 HP découvert en Allemagne du nord
Un troupeau de dindes reproductrices porteur d’un sérotype H5N8 hautement pathogène a été éliminé le 21 mars à Dornum, près de la…
Les filières avicoles sur le pont face à la crise du coronavirus
L’ensemble des filières de production de volailles se mobilise pour nourrir les français pendant la crise.
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)