Aller au contenu principal

Loué et LDC testent le poulet certifié de plein champ

Leaders incontestés du poulet label, Les Fermiers de Loué et LDC expérimentent le poulet certifié de 56 jours sortant à l’extérieur.

Du poulet certifié plein champ pour reconquérir les jeunes consommateurs freinés par le prix du label. © DR
Du poulet certifié plein champ pour reconquérir les jeunes consommateurs freinés par le prix du label.
© DR

L’enseigne Auchan est la première à tester le poulet Le petit marché de Loué produit à quelques milliers d’exemplaires par semaine. L’événement est passé inaperçu, contexte sanitaire oblige, mais il n’est pas anodin dans le monde des volailles label rouge. Pendant longtemps, la coopérative des Fermiers de Loué (Cafel) y a été opposée, au point de contrecarrer d’autres initiatives (de Duc et Savel notamment). Yves de la Fouchardière, le directeur de la Cafel, justifie cette décision par l’évolution des consommateurs : le repli du poulet entier label rouge s’accentue depuis deux ans et la part de marché de la découpe progresse difficilement malgré de gros efforts des abatteurs. Les consommateurs d’entier vieillissent et le prix de la découpe freine son développement. À cela sont venues s’ajouter les allégations « écolos » sur des poulets standards (Nouvelle agriculture, Le Gaulois-Oui c’est bon, Maitre coq - poulet aux graines de lin) qui brouillent la segmentation habituelle (bio, label, certifié, standard). La Cafel veut reconquérir les jeunes consommateurs séduits par ces concepts, en y apportant sa crédibilité et son éthique de production. Ce poulet certifié est élevé dans les mêmes bâtiments (13/m2 au lieu de 11) et sur les mêmes parcours que les labels. Il a obtenu la note B de l’étiquetage bien-être animal de Casino (A pour le label). Si l’expérience est concluante, il ne devrait pas dépasser plus de 10 % des volumes réalisés en label.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Plan de relance agricole : des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le Gaec du Metz, avec Anne-Laurence et Xavier Fleury, devant leurs fils Arthur (à gauche) et Victor, ont fait le choix de la poule pondeuse plein air pour diversifier leur exploitation laitière. © A. Puybasset
Des poules pondeuses plein air pour diversifier le Gaec laitier
Le Gaec du Metz, dans l’Orne, se diversifie dans la volaille avec son nouvel élevage de 15 000 poules pondeuses plein air, géré…
Suivez la progression de l’influenza aviaire sur la carte interactive de Réussir Volailles
Les Marchés
La rédaction de Réussir Volailles actualise en permanence la cartographie des foyers d’influenza déclarés en Europe, afin…
La hacheuse pailleuse projette la litière jusqu'à 4 mètres de distance.  © SARL Chupin
Un hache-paille qui facilite le repaillage

Wic est une pailleuse autopropulsée qui broie et projette de la paille. Importée du Canada par l’…

Un foie gras vraiment faux selon l'UFC-Que Choisir. © Gaia
Le « foie gras » 100 % végétal déçoit l’UFC-Que Choisir

Verdict sans appel pour les deux ersatz de foie gras - le Faux gras et Gaia et le Veg’gras de Senfas - à base d’huile,…

La filière œuf a deux ans d'avance sur son programme de mutation vers la production hors cage. © P. Le Douarin
La transition vers l’œuf alternatif se poursuit
Pour la filière des œufs, l’année 2020 a été contrastée selon les segments de marché concernés.
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)