Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les ventes de LDC en hausse de 6,8% entre début septembre et fin novembre 2019

Tous pôles d’activités confondus, les ventes du troisième trimestre de l’exercice 2019-2020 s’élèvent à 1,1 milliard d'euros, en progression de 6,8%  en valeur (mais aussi en volume) annonce le groupe LDC dans son communiqué du 8 janvier.

La croissance de LDC en 2019-2020 est poussée par le développement du pôle International (Ici du canard Pékin de Tranzit en Hongrie)
© LDC

La hausse du chiffre d'affaires du troisième trimestre de l'exercice est en grande partie poussée par la croissance externe. En effet, à périmètre et taux de change constants, les ventes auraient progressé de 2.3 % en valeur et de 1.5 % en volume.

 

Malgré un repli des activités en GMS, les ventes du pôle Volaille (hors amont) sont en hausse de 3,2% en valeur et 3,1 % en volume, grâce à la croissance sur les réseaux de la restauration (RHD). A périmètre identique (hors Ramon intégré depuis le 1er juin), la progression n’est plus que de 1% en valeur et 0.1% en volumes. Cette évolution est similaire aux tendances du premier semestre.

 

Le pôle International connait une forte croissance, avec une hausse de 41,2% des ventes ( 120,7 millions d'euros) et de 33.9% des volumes. Cette progression importante s'explique par la forte contribution de Tranzit en Hongrie (intégrée en novembre 2018), de Kiplama en Belgique et du développement des ventes en poulet et produits élaborés en Pologne, indique LDC. Rapporté à un périmètre identique et à un taux de change constant, l’activité aurait augmenté de 6.6% et les volumes de 8.8 %.

 

L'activité du pôle Traiteur a connu une hausse de 4,7% en valeur et 2.7% en volumes, « poursuivant la dynamique commerciale », a encore détaillé le groupe.

 

LDC  a souligné que «l'objectif annuel de 200 M€ de résultat opérationnel courant reste ambitieux et dépendra de la performance réalisée sur le dernier trimestre de l'exercice intégrant toutes les activités festives».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

De nouveaux foyers d’influenza H5N8 HP sur des volailles en Allemagne, Bulgarie et Pologne
Les 12 et 13 mars, l’OIE a annoncé un foyer d'influenza aviaire H5N8 HP en Allemagne et six en Pologne
Florian Palluet mise sur la performance technique et énergétique, avec son poulailler de 1680 m2.  © A. Puybasset
Un bâtiment de volailles de chair équipé pour gagner en technicité
Florian Palluet a investi dans un poulailler de chair à extraction haute Skov. Dans ses choix d’équipements, il a donné la…
« Tous les coronavirus sont hautement transmissibles » , explique Béatrice Grasland, de l'Anses de Ploufragan
Béatrice Grasland, de l'Anses de Ploufragan, se veut rassurante sur la non-implication des animaux domestiques dans la…
Un troisième foyer d’influenza aviaire H5N8 HP découvert en Allemagne du nord
Un troupeau de dindes reproductrices porteur d’un sérotype H5N8 hautement pathogène a été éliminé le 21 mars à Dornum, près de la…
Les filières avicoles sur le pont face à la crise du coronavirus
L’ensemble des filières de production de volailles se mobilise pour nourrir les français pendant la crise.
Pour l'éleveur, la qualité des coussinets plantaires des poulets passe par une bonne gestion de la litière. © A. Puybasset
La pododermatite du poulet de chair, un challenge européen
La gestion de l’eau et de la litière sont les principaux leviers sur lequel peut agir l’éleveur pour empêcher les pododermatites…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)