Aller au contenu principal

Un parcours de poules pondeuses qui favorise la biodiversité

Avec ses haies de protection et ses arbres fruitiers, le parcours de la SCEA Biovip a été réfléchi pour inciter les poules à sortir.

L’élevage de poules pondeuses bio de la SCEA Biovip comprend deux bâtiments de 12 000 poules en volière, alignés avec une zone mitoyenne pour l’emballage des œufs. « Cet alignement offre une meilleure intégration du site, visible depuis le bourg de Brécy, de même que les grands arbres au premier plan qui ont été intégrés dans le parcours et le bois en arrière-plan », explique Guillaume Rodier. Chaque lot de 3000 poules accède à 1.2 hectare de parcours, accessible de chaque côté du bâtiment, soit quelque 10 hectares au total. « Le découpage des parcours a été complexe, d’autant plus que le bâtiment n’était pas encore construit. Il a fallu l’intervention d’un géomètre. » Le couvert végétal a été semé en septembre 2019 avec trois zones distinctes de mélanges d’herbes. Une première zone autour du poulailler et en sorties de trappes avec des espèces résistantes au piétinement (fétuque, dactyle, ray-gras anglais), une zone intermédiaire en prairie de longue durée (trèfle, ray-gras hybride) puis au-delà de 60 mètres une zone proche des clôtures avec l’ajout d’essences mellifères (mélilot, vesce, luzerne).

80 % d’aides de financement

2545 arbres ont été plantés cet hiver, dont 600 arbres fruitiers isolés pour créer des zones d’ombre (pommier, noisetier, noyer, châtaignier). S’y ajoutent des haies en peigne de 20 mètres à la sortie des parcours pour inciter les poules à sortir et des haies en périphérie pour protéger du vent et des prédateurs. Cela représente 24 espèces, choisies parmi la liste d’espèces locales référencées dans le dispositif de financement. L’éleveur a pu bénéficier d’une subvention de la région Hauts de France (fond Feader) à hauteur de 80 % de l’investissement total s’élevant à 45 000 euros, dont 13 000 pour les plants seuls. La plantation a été réalisée sur un mois à l’aide de 8 personnes. La taille sera réalisée par un prestataire. Pour faciliter le passage d’engin, les haies périphériques ont été plantées à 5 mètres de la clôture. Les arbres, regroupés par essence, sont espacés de 10 mètres.

Lire aussi : lassociation-poulhaies-arbres-aide-les-eleveurs-de-volailles-valoriser-leurs-parcours

Le public invité à planter des arbres

En février, durant le mois de plantation des arbres, Guillaume Rodier a organisé une journée d’accueil du public, l’invitant à découvrir ce qu’est un parcours de volailles plein air et à planter des arbres. Ce fut pour l’éleveur une expérience très positive, « une vraie fierté ». « L’arbre revêt une dimension émotionnelle forte. Il donne l’occasion de créer du lien avec le consommateur-citoyen et d’expliquer notre métier d’éleveur. » Dans le même état d’esprit, il a invité cet été son voisinage à découvrir l’intérieur de ses poulaillers lors d’une porte ouverte animée par un barbecue, et à laquelle une centaine de personnes ont participé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Les volailles libérées dans 77 départements
L’arrêté paru ce matin autorise à nouveau la sortie des volailles ayant habituellement accès à un parcours.
Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ?
Nous mettons régulièrement à jour une carte interactive pour aider les lecteurs de la Revue Réussir Volailles - abonnés et…
Grippe aviaire : quand les volailles vont-elles sortir dans les parcours ??
Le ministère de l’agriculture planche sur un abaissement du risque influenza, permettant la fin progressive territorialisée de la…
Le rat brun est l'espèce la plus impactante
Comment réguler efficacement les rongeurs en élevage
Contrôler les populations de rongeurs indésirables en élevage ne s’improvise pas comme en témoigne Philippe Le Tirant, technicien…
Grippe aviaire : l’âge de sortie des Gallinacés raccourci à huit semaines
Dans les zones indemnes de foyers d’influenza aviaire, l’âge d’accès au parcours peut être avancé de deux semaines selon l’…
Grippe aviaire : Les palmipèdes autorisés à sortir à leur tour
Après les volailles la semaine dernière, les palmipèdes ont à nouveau partiellement accès au plein air.
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)