Aller au contenu principal

Le groupe LDC acquiert le hongrois Marnevall, fabricant de panés à base de volaille

Après le rachat du belge Kiplama et de l’usine Luché Tradition Volailles de Casino, Marnevall est la troisième acquisition de l'année 2019 pour le groupe volailler et traiteur LDC.

DC est en négociations officielles pour le rachat du hongrois Marnevall qui produit des produits panés avec des marques leaders en GMS (Ripp-Ropp & Dixi)
© Marnevall

A l’occasion de la présentation des comptes semestriels du groupe LDC le 27 novembre dernier, son P.D.G. Denis Lambert a annoncé l’acquisition de la société familiale hongroise Marnevall.

 

Ce spécialiste des produits panés à base de volaille produit 9000 tonnes d'élaborés par an et réalise 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec un Ebitda de 3 millions d’euros. Le site est situé à Debrecen, non loin de la société Tranzit acquise en 2018. Son intégration est envisagée pour début 2020, après l’audit en cours et l’approbation par l’autorité hongroise de la concurrence. L’objectif est d’en faire l’outil des produits élaborés de Tranzit pour accélérer son développement dans les GMS hongroises et dans la restauration hors domicile. Au premier semestre, Tranzit a réalisé près de 44 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 53% en GMS et 43% à l’export, les produits élaborés ne pesant que pour 10% des ventes.

 

Deux autres opérations ont été bouclées ces derniers mois.

 

Intégré depuis le 1er décembre 2019, le site de Luché Pringé (Sarthe), appartenant précédemment à Casino, va être modifié en une unité de production de produits élaborés crus. Dans le cadre de la stratégie de reconquête des importations, trois à quatre millions d’investissements sont prévus.

 

En Belgique, Kiplama, distributeur de spécialistes françaises, a été intégré au groupe depuis le 30 juin 2019. Sa plateforme logistique de vente aux grossistes du Benelux achetait déjà pour 40% chez LDC. En 2018, Kiplama a commercialisé 9000 tonnes pour environ 40 millions d’euros. Le projet de LDC est d’en faire un point central de distribution dans cette zone géographique.

 

Un quatrième acquisition pourrait être annoncée d’ici la fin de l’année, concernant la France et le pôle amont.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Thierry Poincloux sur le merlon en terre masquant son élevage. Sur cette parcelle idéalement placée, rien ne laissait présager une opposition malgré tout restée limitée.
« Ne jamais préjuger de la facilité à monter un projet de poulailler»
Tristan Poincloux a défendu bec et ongles son autorisation d’exploiter face à un adversaire déterminé. Il est aujourd’hui…
Le premier site a été installé avant l'été en Loire Atlantique sur un parcours de canards .
Un nouvel agrivoltaïsme sur les parcours de volailles
Associant agroforesterie et photovoltaïque, la jeune société NovaFrance Energy fait le pari de séduire les éleveurs de plein air…
Chaque circuit d'assiettes en boucle compte deux descentes d'aliment pour une meilleure régularité de la distribution.  © A. Puybasset
Une vaste poussinière de 3200 m2 pour futurs repros chair
À l’EARL Chevillard, le bâtiment neuf, dynamique et obscur, est équipé pour atteindre une parfaite maîtrise de l’homogénéité des…
Les appréhensions légitimes du voisinage peuvent être aplanies par de patients efforts de communication en amont du projet de création ou d'extension.
Communiquer sur son projet d’élevage
De nombreux projets de créations ou d’extensions d’élevages génèrent des inquiétudes dans leur voisinage, lesquelles peuvent…
Défense de l'élevage : l’Anvol appelle les Français à se mobiliser pour les volailles françaises
L’interprofession de la volaille française (Anvol) appelle tous les acteurs de la société française à soutenir le secteur…
Apprécier le niveau de souffrance et la capacité à recouvrer assez vite un état quasi normal.
Comment décider de la mise à mort des volailles
L’Itavi et le monde vétérinaire, représenté par la SNGTV, ont édité un arbre décisionnel, qui permet à l’éleveur confronté à un…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)