Aller au contenu principal

Le développement de la chaudière à litière Vali se poursuit

La société Exedia, associée au bureau d’études Atanor, poursuit le développement de son prototype de chaudière Vali de combustion de fumier.

© Atanor

 

Depuis son installation en 2017 sur l’élevage-partenaire de la SCEA Ville aux Houx, dans le Morbihan, des modifications importantes ont été réalisées, notamment pour améliorer la performance du système d’épuration des fumées. Rappelons-le, l’objectif est de réduire la production de polluants toxiques en dessous du seuil fixé par la réglementation européenne. Une étape indispensable pour pouvoir obtenir la validation du prototype par l’administration française. « La dernière campagne de mesures réalisées à l’automne 2019 a montré un léger dépassement de certaines particules. On continue d’améliorer le procédé », explique Gérard Martin, gérant d’Atanor. « Nous sommes actuellement dans une phase de recherche de financements pour développer une démonstration commerciale de la solution Vali, à l’issue de laquelle la commercialisation sera lancée. Cela prend du temps», reconnait-il.

Production de chaleur et d’électricité

Cette version de démonstration tiendra compte de tous les enseignements tirés avec le prototype et sera sensiblement différente, notamment pour sa production d’électricité. La combustion de litière produira 400 kW de chaleur et au moins 100 kW d’électricité. En cela, elle répondra mieux aux besoins d’énergie des élevages. Développée avec un partenaire turbinier, la turbomachine produira de l’électricité avec un rendement d’environ 30 %. C’est trois fois plus que les solutions disponibles actuellement sur le marché dans cette gamme de puissances.

 

Lire aussi : 

La combustion de litière à la ferme se concrétise 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ? (mise à jour du 01 décembre 2022)
La rédaction de Réussir Volailles vous propose de visualiser sur une carte interactive la localisation des foyers d’influenza…
Décrypter une facture d'électricité
Comment choisir son fournisseur d’électricité pour son exploitation agricole
Signer un nouveau contrat de fourniture d’énergie électrique ne s’improvise pas et ne se décide pas dans l’urgence. Le choix…
Grippe aviaire : opération de « dédensification » lancée dans l’Ouest [mise à jour du 7 décembre]
Pour contrer l’accélération de l’épizootie d’influenza aviaire dans une zone couvrant l’est de la Vendée et l’ouest des Deux…
L'équipement est aux normes d'élevage les plus récentes. Rien ne laisse penser que ce bâtiment a presque 40 ans.
Rénovation d'un poulailler de chair : Les frères Quilleré refont du neuf avec du vieux
Installés fin 2017 en Centre Bretagne, Nicolas et Frédéric Quilleré ont fait le choix de reprendre un site aussi âgé qu’eux pour…
Poule pondeuse : Les ambitions de croissance du couvoir Lanckriet
Basée dans la Somme, la société d’accouvage Lanckriet veut se développer sur l’ensemble du territoire.
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)