Aller au contenu principal

Grippe aviaire : opération de « dédensification » lancée dans l’Ouest [mise à jour du 7 décembre]

Pour contrer l’accélération de l’épizootie d’influenza aviaire dans une zone couvrant l’est de la Vendée et l’ouest des Deux Sèvres, le ministère de l’Agriculture vient d’annoncer une dédensification dans un rayon de 50 km autour de la zone la plus touchée.

Les foyers déclarés à l'Est de la Vendée et à l'Ouest des Deux Sèvres commence à former une "papate" de périmètres réglementés qui fusionnent
© Préfecture des Deux Sèvres d'après Cartogip

Sur les 91 foyers de virus H5N1 recensés en élevage en France au 30 novembre, 37 sont situés dans une zone à cheval entre la Vendée (26 foyers) et les Deux-Sèvres (11). Ils sont en très forte hausse depuis 10 jours (20 foyers déclarés le 18 novembre).

Au 7 décembre, le bilan du ministère de l'agriculture était de 127 foyers, dont 76 dans trois départements : Vendée (41), Deux Sèvres (18) et Maine et Loire (17). Mais ce bilan était déjà largement dépassé au moment de sa publication. Mercredi, le Directeur de la DDPP49 déclarait au Journal Le Courrier de l'ouest que 26 foyers s'étaient déclarés depuis mi-septembre dont 16 en une semaine.

Pour éviter l’emballement des détections qui conduirait à la saturation des moyens de lutte, puis à la perte totale de contrôle, le ministère de l’agriculture a présenté jeudi soir 1er décembre de nouvelles mesures renforcées et localisées aux professionnels.

Elles s’appliqueront à partir de lundi 5 décembre pour une durée minimale de trois semaines prolongeable selon l’évolution de la situation.

Ces actions varient en fonction de la distance aux foyers :

  • Dans la zone 0-10 km, rien de change. Toutes les volailles sont abattues à titre préventif dans le rayon d’1 km et tous les canards et dindes dans les 10 km (uniquement en zone à risque de diffusion)
  •  
  • Une nouvelle zone à risque supplémentaire concerne le rayon 10-20 km : il est demandé aux professionnels de dédensifier le périmètre en anticipant les abattages, dans l’objectif de vider la zone de volailles, mais sans abattre les non valorisables afin de préserver les filières.
  •  
  • Une seconde zone tampon est créée dans un rayon de 20 à 50 km dans laquelle les mises en place de canards et de dindes sont interdites. Les mises en place de poulets seront soumises à un vide d’au minimum trois semaines entre lots.

Trois départements sont concernés par ces nouvelles dispositions : le Maine et Loire, les Deux Sèvres et la Vendée. Il est très probable que les productions de canard et de dindes seront faibles, voire nulles, dans ces périmètres pendant plusieurs mois.

Depuis cette annonce (le 2 décembre), l'épidémie s'est clairement emballée. Les centres d'équarrissage du grand ouest, mais aussi du Cantal et du Lot-et-Garonne sont mobilisés selon Le Courrier de l'Ouest. L'entreprise néerlandaise Van Eyck qui pratique le gazage des animaux en bâtiments a été appelée à la rescousse.

 « Il y aura des dispositifs d’indemnisation déployés pour les réformes anticipées et les allongements de vide sanitaire, précisait le 2 décembre le ministère. L’Etat sera au rendez-vous. »

 

Les plus lus

Julien Courbet Capital M6 poulet brésilien
L’importation de poulet brésilien épinglée par Capital sur M6
Peut-on encore manger en toute confiance ? Dans une émission diffusée le 22 janvier Capital pointe la différence de qualité entre…
De gauche à droite, Jacques et Pierre Lagrève, producteurs d’œufs à Louvigné du Désert, et Olivier Dauloudet, technico-commercial Ouest pour Patura
Volailles plein air : Sécuriser les parcours contre les intrus avec des clôtures électrifiées
Pour protéger les parcours des intrusions humaines et animales, les clôtures électrifiées assurent une protection efficace et…
Un exercice négatif de 756 000 euros pour Volinéo : « pas de produit mais des charges en hausse », résume sans appel Guy Marie Brochard, son président (à l'extrême droite).
Cavac : Des activités volailles dans la tempête
Sur fond d’exercice satisfaisant pour le groupe coopératif vendéen Cavac, toutes les activités avicoles du groupement spécialisé…
Fils de producteur d’œufs, Raphael Collet n’a aucune inquiétude vis-à-vis de ses choix techniques et de la commercialisation de ses œufs.
Œufs de consommation : Première installation d’une volière pondeuse Combo Plus
Dans les Côtes d’Armor en Bretagne, Raphaël Collet a repris l’élevage de pondeuses de son père pour voler de ses propres ailes.…
La ventilation dynamique est le premier poste de charges dans un poulailler de chair avec des économies importantes possibles dans les débits intermédiaires.
Dépenses électriques : Comment économiser avec une ventilation dynamique
La ventilation dynamique étant le principal poste de consommation électrique des bâtiments avicoles qui en sont équipés, modifier…
Selon l’Itavi, l’épointage est interdit en Norvège (1973), Finlande (1986), Suède (1988), Danemark et Autriche (2013), Pays Bas (2019), dans certains Länder d’Allemagne. La Suisse n’interdit pas mais les professionnels ne le font pratiquement plus.
Comment se préparer à la fin de l’épointage des poules bio
Arrêter l’épointage des poules pondeuses entraînera un risque accru de picage et cannibalisme. Une alimentation adaptée et l’…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)