Aller au contenu principal

Grippe aviaire : Les chercheurs Britanniques vont enquêter sur l'épidémie H5N1

Un consortium de huit organisations scientifiques britanniques a reçu une subvention de 1,5 million de livres sterling pour étudier comment les épidémies de grippe aviaire peuvent être mieux contrôlées et évitées.

« Combler les lacunes dans notre compréhension de la grippe aviaire pour nous aider à contrôler la propagation de la maladie, tout en faisant progresser la science de la santé animale au Royaume-Uni
© DR

Le Biotechnology and Biosciences Research Council, une institution pour la bio-recherche britannique, et le ministère de l’agriculture britannique (Defra) ont annoncé le 20 juin avoir attribué 1,5 million de livres (environ 1,7 M€) à un consortium scientifique.

Ce consortium réunit les meilleurs spécialistes des maladies vétérinaires de l’Impérial College of London, du Pirbright Institute, du Royal Veterinary college, du Roslin Institute, et des Universités de Cambridge, Leeds et Nottingham.

Il est placé sous la coordination de l’Agence de santé végétale et animale (Apha), et notamment de Ian Brown qui est le virologiste responsable du laboratoire international de référence sur l’influenza aviaire de Weybridge. Il s’agit de « combler les lacunes dans notre compréhension de la grippe aviaire pour nous aider à contrôler la propagation de la maladie, tout en faisant progresser la science de la santé animale au Royaume-Uni » a déclaré le professeur Ian Brown, le chef du projet.

Développer de nouvelles stratégies

Le Royaume-Uni a été inhabituellement frappé ces derniers mois par l'épidémie de grippe aviaire hautement pathogène H5N1, la plus précoce, la plus importante et la plus longue de son histoire. Plus de 120  infections ont été signalées, dont la dernière le 21 juin. Le secteur avicole du Royaume-Uni et l'économie ont connu de graves perturbations.

Le consortium se concentrera sur la compréhension d’un certain nombre de points clés :

- Pourquoi les souches actuelles provoquent des épidémies plus importantes et plus longues

- Comment s’effectuent la transmission et l'infection des populations d'oiseaux, pourquoi certains oiseaux sont plus résistants et comment le virus se transmet des oiseaux sauvages aux volailles d'élevage,

- Quelles sont les lacunes de biosécurité et comment les résoudre

- Cartographier et modéliser la propagation de l'infection

- Développer des modèles de prédiction et des mesures d'atténuation des risques chez les oiseaux

- Prévenir de futures transmissions chez les humains.

Les membres du consortium participeront à une session mondiale sur l’influenza aviaire, organisée ce mois-ci par le Département américain de l'agriculture, visant à coordonner les futurs investissements dans la prévention et la maitrise des grippes animales à l'échelle internationale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Connaitre l'excrétion et les pertes des élevages est un passage obligé pour dimensionner correctement les plans d'épandage
Environnement : vers une baisse des valeurs d’excrétion des volailles
La mise à jour des valeurs d’excrétion azotée et phosphorée des volailles réalisée dans le cadre du 7e plan action…
Jean-Baptiste Michelet termine de racler les restes de fientes après le départ des poules. La compacité et la maniabilité sont aussi appréciées par son épouse Véronique.
Manutention : un mini-tracteur bien utile pour travailler dans une volière
Véronique Michelet a investi dans un mini-tracteur pour décaper le sol avant l’enlèvement de sa bande de poules logées en volière.
À Montmeyran, Guillaume Delay a signé une promesse de bail sur 20 ans pour désamianter et solariser les toitures de ses deux bâtiments (1972 et 1988) dans lesquels il élevait des dindes. « L’aide de la région a fait la différence, l’opération ne doit rien me coûter ».
Bâtiments agricoles : Dans la Drôme, le photovoltaïque financera le désamiantage
L’installation de toitures photovoltaïques dans la communauté Valence Romans Agglo va permettre de financer le désamiantage d’…
Filière œuf : « Il faut préserver notre souveraineté alimentaire à tout prix »
Filière œuf : « Il faut préserver notre souveraineté alimentaire à tout prix »
Le 16 juin, Philippe Juven a quitté la présidence de l’interprofession de l’œuf (CNPO) après une décennie bien remplie. Commencée…
Le projet Européen aWISH (« Animal Welfare Indicator at SlaughterHouse » ) va développer des outils de surveillance du bien-être animal en temps réel, tout au long de la chaîne de production jusqu'à l’abattoir.
Recherche et Développement : trois nouveaux projets de l’Itavi
À travers trois nouveaux projets de recherche et développement nationaux et européens, l’Itavi travaille à concilier l’économie…
Nutrition des volailles : le phosphore, une matière première critique
Bien que les phytases soient utilisées depuis trente ans en volailles, il reste encore à faire pour mieux rendre disponible le…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)