Aller au contenu principal

Grippe aviaire : La France est passée en niveau de risque modéré​

Elevé depuis le 8 novembre 2022, le niveau de vigilance vis-à-vis du risque d’influenza aviaire est redevenu modéré depuis le 30 avril.

Après un premier allègement le 19 avril, toutes les volailles peuvent être libérées sauf en ZRP et ZRD.
© DR

L’arrêté est paru au journal officiel du samedi 29 avril pour une application dès le lendemain.

Depuis dimanche dernier, la surveillance est moindre sur tout le territoire, excepté dans les communes situées dans les zones à risque particulier (ZRP) et celles moins nombreuses classées en zone à risque de diffusion (ZRD).

Les ZRP concernent les zones humides et les ZRD les zones concentrées en palmipèdes et volailles d'élevage.

En ZRP, toutes les volailles restent à mettre à l’abri, tandis qu’en ZRD les mesures de prévention concernent uniquement les palmipèdes d’élevage âgés de moins de 42 jours.

Restent en vigueur, l’interdiction des rassemblements d’oiseaux, l’interdiction de faire participer des oiseaux des ZRP à des rassemblements dans le reste du territoire, des autorisations limitées pour les transports et l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelants pour la chasse encore autorisée, l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs, la vaccination obligatoire des oiseaux de parcs zoologiques ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Le 19 avril, les autorités avaient déjà annoncé un premier allègement des mesures dans les Pays de la Loire, en Bretagne et dans les Deux-Sèvres, avec des prélèvements à réaliser diminués de moitié sur les palmipèdes (canards et oies) afin de détecter les virus IA.

Dans les zones indemnes, les volailles ont été autorisées à sortir en parcours extérieur réduit, protégées des oiseaux sauvages par des filets et grillages, en cas de températures maximales élevées par rapport à la normale.

L’an dernier, le statut « négligeable » avait été recouvré le 8 juin, avec un dernier foyer déclaré au 17 mai.

Cette année, le dernier foyer a été recensé le 14 mars en Eure et Loir sur des dindes de chair, ce qui laisse augurer d’un retour plus précoce en risque négligeable.

 

Les plus lus

Le système d’abreuvement est entièrement conçu en matériaux thermoplastiques antibactériens.
Space 2023 : notre sélection de nouveautés en équipements pour les élevages de volailles 
Optimisation des performances, démédication, biosécurité, économie d’énergie… tels sont les principaux enjeux des nouveautés…
Commerce international : L’UE débouché prioritaire du poulet ukrainien
Avec la guerre russo-ukrainienne, l’Union Européenne devient le principal débouché du poulet ukrainien, au détriment de…
En août 2019, le totem Nutréa était brandi lors d'une porte ouverte organisée dans un élevage de poules.
Nutrition animale : Eureden et Terrena cessent leur partenariat dans Nutréa
À partir du 1er janvier 2024, la société Nutréa Nutrition animale sera contrôlée à 100 % par le groupe breton Eureden, avec un…
« 2023 sera un grand cru pour le Space » annonce son président Marcel Denieul
Les organisateurs du Salon international de l’Elevage (Space) pronostiquent trois jours d’échanges d’une haute tenue du 12 au 14…
Grippe aviaire : La biosécurité étudiée en élevages plein air
Une étude sur la biosécurité des élevages avicoles et porcins en plein air va s’intéresser à leurs spécificités, en vue de…
Signature du plan 2023-2027 de la filière avicole d’Auvergne Rhône Alpes
Troisième filière animale de production en valeur en Auvergne Rhône-Alpes, l’aviculture bénéficiera d’un soutien régional de 7…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)