Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Jean-Pierre Vaillancourt, vétérinaire et chercheur en biosécurité
« Faire rimer biosécurité avec bon sens »

Spécialiste canadien en médecine des populations avicoles, Jean-Pierre Vaillancourt adapte les recherches sur les méthodes de biosécurité aux multiples réalités du terrain, en restant pragmatique.

La biosécurité est souvent mal perçue. Comment faire évoluer cette vision ?
Jean-Pierre Vaillancourt - « Trop de gens ignorent la valeur de la biosécurité. Une biosécurité réussie n’est pas un carcan de protocoles administratifs : c’est une succession de réflexes et d’habitudes de bon sens à suivre dans son élevage. Pour être accepté et surtout suivi par le plus grand nombre, l’application du protocole doit forcément rester pragmatique, en tenant compte des contingences locales, professionnelles, culturelles, historiques. Biosécuriser c’est d’abord anticiper, regarder les risques en face, et savoir pourquoi on veut le faire. Il ne faut pas le confondre avec le principe de précaution qui me semble une invention française. »
Chez soi, le bon sens et le respect des règles sont-ils suffisants ?
J.-P.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le réseau Cristal aide les abattoirs à se biosécuriser
Les vétérinaires du réseau Cristal accompagnent les abattoirs de volailles à prévenir le risque influenza dans et autour de leurs…
Vignette
Gérer la biosécurité en circuit court et en autarcie
La Confédération paysanne a conçu un guide, validé par les pouvoirs publics, qui permet aux petits éleveurs de concilier…
Vignette
Un guide biosécurité pour les petits élevages autarciques

La Confédération paysanne a mis en ligne un guide de biosécurité spécialement adapté aux petits élevages…

Vignette
Les basses-cours, un risque influenza faible à négligeable

La chaire de biosécurité aviaire montre que les basses-cours ont fait courir peu de risques aux élevages professionnels…

Vignette
Biosécurité : environ 30 % des sites visités non conformes
D’après la DGAL, un peu plus de 70 % des exploitations visitées jusqu’à fin 2017 étaient conformes aux règles de biosécurité…
Vignette
Faire de la biosécurité un atout
Le renforcement de la protection sanitaire des élevages bouscule des éleveurs qui, en plus d’investir, doivent rompre avec leurs…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)