Aller au contenu principal

Exzolt, « arme fatale » contre le pou rouge

© MSD

MSD Santé animale lance Exzolt, l’acaricide qui tue en une quinzaine de jours la quasi-totalité de la population de poux rouges présente dans un bâtiment de poules pondeuses. Administrée deux fois à la poule via l’eau de boisson et à sept jours d’intervalle, la molécule de fluralaner (1) est absorbée par le pou et ses stades larvaires lors d’un repas de sang de poule.

Le produit bloque les transmissions nerveuses de l’acarien qui meure dans les 24 heures sans avoir pondu. La molécule n’a aucun effet indésirable sur la poule et le zéro délai d’attente est nul pour les œufs. Selon Nadine Cariou, responsable technique avicole de MSD, il est indispensable d’appliquer les deux traitements pour être sûr d’agir sur tous les poux au cours de deux cycles consécutifs (d’une durée de 7 jours en conditions optimales). L’efficacité d’Exzolt décroît progressivement (durée de demi-vie de 4 jours). Tout comme il est indispensable de connaître la consommation d’eau et le poids des poules, sachant que la solution prête à l’emploi est dosée à 10 mg de fluralaner/ml et que la poule doit en absorber 0,05 mg par kg vif.

Parallèlement, MSD a développé un programme d’accompagnement technique, baptisé Happy Poule, consultable sur le site www.expertpourouge.fr. Parmi les outils proposés, MSD fournit un outil de suivi des populations de poux avec la pose de pièges, ainsi qu’une plateforme web destinée au vétérinaire prescripteur. Le piégeage permet de suivre l’évolution des populations et de procéder si besoin à un traitement efficace à 100 %.

Vendu sous AMM, Exzolt est délivré par un vétérinaire. Son prix public est d’environ 1 300 euros le litre pour 5 000 poules (25 centimes/poule traitée). Une fois ouvert, le bidon est utilisable durant 12 mois. Pour les élevages bio, une demande de dérogation ou un agrément sont envisagés.

(1) Nouvelle molécule pesticide de la famille des isoxazolines inventée par MSD.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ? (mise à jour du 21 novembre 2022)
La rédaction de Réussir Volailles vous propose de visualiser sur une carte interactive la localisation des foyers d’influenza…
Grippe aviaire : la lutte préventive monte encore d’un cran en Bretagne, Pays de Loire et Deux Sèvres
  Une instruction technique de la direction générale de l‘alimentation (DGAL) renforce la biosécurité et la surveillance des…
Paul Daugreilh dans le bâtiment d’Emmanuel Misson à Meilhan-sur-Garonne. La pulvérisation sans filtre se fait sur les zones cibles, à savoir sous les mangeoires, les pesons et au bas des parois.
Volailles de chair : Une lutte biologique efficace contre les ténébrions
Retour d’expérience d’un éleveur technicien sur l’utilisation d’une solution de lutte biologique intégrée contre les ténébrions…
L'équipement est aux normes d'élevage les plus récentes. Rien ne laisse penser que ce bâtiment a presque 40 ans.
Rénovation d'un poulailler de chair : Les frères Quilleré refont du neuf avec du vieux
Installés fin 2017 en Centre Bretagne, Nicolas et Frédéric Quilleré ont fait le choix de reprendre un site aussi âgé qu’eux pour…
Poule pondeuse : Les ambitions de croissance du couvoir Lanckriet
Basée dans la Somme, la société d’accouvage Lanckriet veut se développer sur l’ensemble du territoire.
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)