Aller au contenu principal

Des capteurs de CO2 fiables et bien placés dans les poulaillers

La sonde doit être positionnée au centre du bâtiment et proche des poulets.
© A. Puybasset

Une partie de l’étude GestCO2 a porté sur les capteurs de CO2 pour préciser lesquels utiliser et où les placer (1). Deux types sont disponibles : les modèles autonomes et plus réactifs employés pour des mesures ponctuelles et ceux raccordables à un boîtier. Les partenaires de GestCO2 ont retenu ceux ayant une plage de variation de 0 à 10 000 ppm avec une précision de +/- 100 ppm. La technologie infrarouge non dispersive est jugée la plus pertinente. Pour les raccordables, le choix du matériel incombe au fournisseur du boîtier.

Lors des essais, les sondes de CO2 ont dérivé, comme celles de température et d’hygrométrie. La maintenance et un étalonnage régulier sont donc indispensables si l’on veut maîtriser finement la ventilation. Dans cette optique, l’Inra a aussi mis au point une méthode de validation en continu des mesures de CO2. Elle s’appuie sur les données réelles d’élevage (consommations d’eau, d’aliment, de gaz, poids vif…) enregistrées par les boîtiers.

Quant à l’emplacement, il est difficile d’avoir une sonde au niveau de la tête des poulets… L’Itavi conseille 80 cm de hauteur (plus ou moins 20 cm) au milieu du bâtiment pour éviter l’influence des chutes d’air extérieur.

(1) Plusieurs fiches de synthèse sont téléchargeables sur le site de l’Itavi.

Les plus lus

Julien Courbet Capital M6 poulet brésilien
L’importation de poulet brésilien épinglée par Capital sur M6
Peut-on encore manger en toute confiance ? Dans une émission diffusée le 22 janvier Capital pointe la différence de qualité entre…
De gauche à droite, Jacques et Pierre Lagrève, producteurs d’œufs à Louvigné du Désert, et Olivier Dauloudet, technico-commercial Ouest pour Patura
Volailles plein air : Sécuriser les parcours contre les intrus avec des clôtures électrifiées
Pour protéger les parcours des intrusions humaines et animales, les clôtures électrifiées assurent une protection efficace et…
Un exercice négatif de 756 000 euros pour Volinéo : « pas de produit mais des charges en hausse », résume sans appel Guy Marie Brochard, son président (à l'extrême droite).
Cavac : Des activités volailles dans la tempête
Sur fond d’exercice satisfaisant pour le groupe coopératif vendéen Cavac, toutes les activités avicoles du groupement spécialisé…
Fils de producteur d’œufs, Raphael Collet n’a aucune inquiétude vis-à-vis de ses choix techniques et de la commercialisation de ses œufs.
Œufs de consommation : Première installation d’une volière pondeuse Combo Plus
Dans les Côtes d’Armor en Bretagne, Raphaël Collet a repris l’élevage de pondeuses de son père pour voler de ses propres ailes.…
Grippe aviaire en Côtes d’Armor : Un quatrième foyer à Saint Fiacre
  Dans les Côtes d’Armor, un foyer d’influenza aviaire est survenu dimanche 5 février sur la commune de Saint Fiacre. C’est le…
La ventilation dynamique est le premier poste de charges dans un poulailler de chair avec des économies importantes possibles dans les débits intermédiaires.
Dépenses électriques : Comment économiser avec une ventilation dynamique
La ventilation dynamique étant le principal poste de consommation électrique des bâtiments avicoles qui en sont équipés, modifier…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)