Aller au contenu principal

Coronavirus : Une appli pour prévenir d’un risque potentiel de contamination

L’agence web ITSS vient de lancer l’application CoronApp destinée à prévenir son utilisateur s'il a croisé le chemin d’une personne infectée par le virus SRAS Cov-2.

L'appli CoronApp est destinée à alerter précocément d'un risque de contact avec une personne infectée par le SRAS Cov-2
© ITSS

Grâce à la fonction géolocalisation des smartphones, la toute récente appli d’ITSS - CoronApp - suit les mouvements de deux catégories d’utilisateurs de téléphone portable : les personnes déjà infectées (et qui le savent) et les autres.

Il faut d'abord que les porteurs du coronavirus déclarent leur statut de "malade" à l’application qui les suit durant 14 jours. CoronApp prévient les autres utilisateurs "sains" en temps réel (date et heure du contact potentiel) s’ils croisent une personne infectée. Selon Christophe Mollet d’ITSS, cette méthode a été mise en place avec succès en Corée du Sud. « L’avantage est que nous prévenons très vite les personnes potentiellement contaminées, avant que des symptômes apparaissent. Ce qui permet aux personnes averties de prendre des mesures barrières plus strictes ou de s’autoconfiner plus sévèrement. »

ITSS assure l’anonymat des déclarants malades, mais deux questions se posent : quelle est la distance prise en compte entre le sujet contaminé et les personnes contaminables ? Le paramètre "durée de contact" est-il considéré ? Christophe Mollet précise que l’application est toujours en cours de développement et que les ajustements sont en cours.

L’application est téléchargeable sur le site www.coronapp.eu, mais  pas encore sur les plateformes Google Play store ou Apple store.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Thierry Poincloux sur le merlon en terre masquant son élevage. Sur cette parcelle idéalement placée, rien ne laissait présager une opposition malgré tout restée limitée.
« Ne jamais préjuger de la facilité à monter un projet de poulailler»
Tristan Poincloux a défendu bec et ongles son autorisation d’exploiter face à un adversaire déterminé. Il est aujourd’hui…
Le premier site a été installé avant l'été en Loire Atlantique sur un parcours de canards .
Un nouvel agrivoltaïsme sur les parcours de volailles
Associant agroforesterie et photovoltaïque, la jeune société NovaFrance Energy fait le pari de séduire les éleveurs de plein air…
Eclosion à la ferme (concept X-Treck)
Les Pays-Bas passent à l’alimentation précoce des poussins de chair
D’ici septembre 2024, tous les poussins de chair nés aux Pays-Bas devront avoir accès à l’alimentation dans les 36 heures qui…
Les appréhensions légitimes du voisinage peuvent être aplanies par de patients efforts de communication en amont du projet de création ou d'extension.
Communiquer sur son projet d’élevage
De nombreux projets de créations ou d’extensions d’élevages génèrent des inquiétudes dans leur voisinage, lesquelles peuvent…
Défense de l'élevage : l’Anvol appelle les Français à se mobiliser pour les volailles françaises
L’interprofession de la volaille française (Anvol) appelle tous les acteurs de la société française à soutenir le secteur…
La gestion en flux tendu des plannings de ramassage est ressortie comme un point bloquant majeur à l'observance de la biosécurité.
Aider les équipes de ramassage de volailles à intégrer la biosécurité
De bonnes conditions d’accueil, un planning de ramassage bien anticipé et une meilleure communication entre acteurs sont autant…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)