Aller au contenu principal

Vins de France, l’aventure démarre !

© P. Cronenberger

Ça y est ! Après avoir tergiversé durant de longues années, la filière commence à déployer les premiers vignobles dédiés aux vins sans indication géographique.

Longtemps décriés par la production pour cause de manque de rentabilité, mais demandés à cor et à cri par le négoce, ces « premiers vignobles pilotes, écoresponsables, innovants et dédiés à la catégorie vin de France » seront présentés début mars, à l’occasion du Salon de l’agriculture. Une convention de partenariat sera alors signée entre Grands chais de France et Evoc-Vinadeis, sous l’égide technique de l’IFV.

Si les opérateurs n’ont pas encore dévoilé toutes les modalités techniques, six leviers seront mis en place. La vigne sera établie selon les dispositions les plus favorables tant à sa production qu’à sa mécanisation : densité, hauteur de palissage, mode de conduite seront adaptés. Par ailleurs, les viticulteurs pourront planter les cépages de leur souhait, et notamment des variétés résistantes. Le mode de taille se dirigera vers une haie mécanisée et un suivi rigoureux de l’état sanitaire sera mis en place, afin de limiter au maximum les traitements. Au niveau du sol, l’enherbement sera privilégié, avec un entretien « par des tontes grâce à des robots et/ou des semis », précise l’Anivin. Enfin, ces vignobles seront équipés de systèmes de fertirrigation, permettant à la fois d’irriguer les vignes et de les fertiliser par voie liquide.

Tout sera donc mis en œuvre pour que le vignoble produise en quantité et à bas coût un vin d’entrée de gamme équilibré. Et ce, dans l’objectif de concurrencer les sans IG espagnols qui inondent depuis quelques années notre marché. Car force est de constater que la filière avait laissé ce segment vacant. Seule 10 % de notre production est dédiée aux sans IG, quand l’Italie y consacre 26 % et l’Espagne 56 %. Alors, s’il ne semble pas souhaitable de tout miser sur ce créneau d’entrée de gamme, ce projet arrive à point nommé pour reconquérir les parts de marché laissées à nos concurrents.

Seule 10 % de notre production est dédiée aux sans IG, quand l’Italie y consacre 26 % et l’Espagne 56 %.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole